In Technique

Choisir la bonne unité de temps pour trader

Quelle unité de temps choisir quand on veut trader ? Quelques éléments de réponses …

La disponibilité

Il est évident que l’on ne tradera pas en 5 minutes si on travaille toute la journée.
Il faut avoir le temps de regarder les graphique au moins toutes les 2 ou 3 bougies.
Sans cela, on risque soit de mal faire son travail, soit de louper son trade … voire les deux !

Le capital

Plus le capital est grand et plus on peut se permettre de prendre des positions importantes.
Le problème est que plus on prend des unités de temps longues, plus la perte potentielle est importante si on place son Stop Loss correctement.
En effet, avec une unité de temps courte, le SL d’une position à l’achat sera placé sous un dernier creux donc relativement proche.
Avec une UT plus longue, le dernier creux sera plus éloigné, le SL sera donc plus loin et le risque engagé potentiellement plus important.


Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Faut-il pour autant se ruer sur les UT courtes ?

Pas forcément, le scalping et le day trading utilisent des UT courtes mais sont paradoxalement plus difficiles que le Swing Trading dans les UT plus longues.

Le vrai rôle du stop

Il ne faut pour autant pas se dire qu’on va régler le problème en rapprochant un SL pour que le risque soit acceptable.
Le SL est avant tout un niveau qui invalide un scénario.
Si on l’utilise juste parce qu’on ne veut pas perdre plus d’un certaint montant, on biaise les statistiques.
On va risquer de perdre moins, oui c’est vrai, mais le SL sera touché plus souvent.
Au final on ne sera donc pas gagnant.

Choisir la bonne unité de temps pour trader

On pourrait penser que le compromis idéal serait donc d’avoir une UT moyenne avec un risque moyen.
Je ne pense pas que ce soit la solution idéale pour débuter le trading.
La vraie solution consiste à se créer un capital suffisant pour prendre des risques en UT longues (1h et plus).
Cela permet à la fois:

  • de se familiariser avec le trading sur des mouvements moins impactés par la volatilité et la chasse aux stops.
  • de s’habituer à risquer des montants relativement conséquent et d’augmenter cette limite au fur et à mesure de sa progression.

Avec par exemple un capital de 4000 €, vous allez pouvoir risquer 1% soit environ 40 € par trade.
Vous n’aurez sans doute pas des gains de plusieurs millliers d’euros (encore que ma récente vidéo prouve qu’on peut dépasser les 200 € avec un risque de 40 €).
Mais vous vous laissez une chance de gagner plus souvent des sommes pertinentes et vous habituez peu à peu à gagner régulièrement.
Etape indispensable avant toute tentative d’augmenter son risque !

Plus de détail dans la vidéo …

 

Et vous, sur quelle unité de temps intervenez-vous ? Vous êtes libre de nous en faire part ne laissant un commentaire …
Crédit Photo: Stocklib / abdullah usame deniz
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *