In Le défi

Le projet d’une vie: la mécanique d’enrichissement

Pour devenir libre financièrement, il faut commencer par arrêter de rêver et mettre en place une mécanique d’enrichissement.

L’excès de confiance en soi

La plupart des traders qui ont gagné au moins une fois un trade pensent que cela va durer et qu’ils pourront remplacer leur activité salariée par cette seule activité.
Pensez-donc: pouvoir gagner de l’argent juste avec un ordinateur et un peu de technique voire pourquoi pas en laissant un robot de trading faire le job à notre place: cela fait rêver

Mais alors pourquoi n’il y a-t-il pas plus de personnes libres financièrement ?
Et bien peut-être que c’est par ce qu’il y a beaucoup de poudre aux yeux et que la réalité est que cette activité est loin d’être si facile

Le plan que la plupart des traders ont en tête

L’idée que l’on retrouve généralement est de réaliser des coups en trading de manière régulière pour faire exploser son capital.
Ce sera alors une activité au quotidien avec une erreur monumentale: penser qu’en tradant plus on gagnera plus …

 

 

C’est déjà une erreur car on sait que l’overtrading nous mène à la ruine !
Mais il y apire que cela (si, si !) : si nous devons travailler pour être libre financièrement alors nous ne sommes pas libres !
Remplacer son activité salariée par une activité indépendante de trader n’est donc qu’un déplacement du problème.
La seule vraie liberté financière est celle qui nous permet de ne pas avoir à travailler.

Ce qu’il nous faut c’est un système relativement passif ou qui nécessite très peu d’entretien et qui génère le montant dont nous avons besoin pour vivre.
Voici le système que j’envisage:

La mécanique d’enrichissement

Dans ce système, j’envisage de remplacer mon emploi par un socle d’investissement que je compte faire grossir notamment grâce à ma stratégie du Koala.
Au début, mon emploi permettra de faire grandir ce socle et aussi de me constituer de quoi m’essayer au trading.
A terme, il ne me servira plus car le socle sera capable de générer ses propres gains.

Le trading sera alors juste une activité supplémentaire qui me permettre de faire croître mon socle.
Mais en aucun cas il sera indispensable.
Je vous explique un peu plus bas pourquoi …

Etape 1: Désamorçage de la Rat Race

L’idée est la suivante: J’économise chaque mois de manière mécanique (virement automatique) une partie de mon salaire afin de construire mon socle d’enrichissement et d’investissement:
Je vais donc investir dans de l’immobilier, des valeurs mobilières à long terme et pourquoi pas me créer une auto-entreprise en parallèle de mon job.

A côté de cela, je m’essaie au trading et si je suis bon, je ne consacre au plus que 10 à 20% de mon capital pour faire fructifier mes sous.
A partir du moment où je suis rentable en trading, je peux commencer à prendre une partie de mes gains et les injecter dans mon socle d’investissement.

Etape 2: Accélération du système

Les investissements commencent à prendre et me dégage de manière mécanique un revenu passif qui s’accroît: je suis en train de vivre un enrichissement lent mais inéluctable.
Je peux alors au choix:

  • utiliser une partie de mes revenus passifs pour vivre et augmenter la part d’apport dans mon socle qui vient de mon salaire.
  • ou bien utiliser la puissance des intérêts composés pour accélérer l’évolution de mon capital et continuer à utiliser mon salaire pour vivre.

La 2eme technique a ma préférence car elle permet de payer moins d’impôts.
D’un autre côté la première technique vous permet de voir la part de vos revenus passifs dans vos revenus globaux.
C’est juste une histoire de préférence …

Etape 3: Je n’ai plus besoin de travailler

Il y a un moment ou vos revenus passifs seront suffisant pour que vous viviez correctement.
A partir de ce moment là, il n’y a plus besoin de travailler.
L’argent apporté par le salaire ne sert plus qu’à faire croître encore plus son capital d’investissement.
On va obligatoirement se sentir plus libre car on ne dépendra plus de son job pour vivre.

Etape 4: Au revoir président 🙂

C’est l’étape jouissive par excellence: vous allez tout simplement licencier votre patron.
Vous n’avez plus besoin de travailler pour vivre et allez enfin pouvoir faire ce qu’il vous plait vraiment, que cette activité vous rapporte de l’argent ou pas.
C’est l’objectif de ce projet !

 

Que dire de tout cela ?

Pour l’instant c’est le plan que j’ai en tête et je n’en suis qu’à l’étape 2.
C’est certes moins glamour que le fait de se dire qu’on peut vivre de son trading mais il faut être réaliste:

  • 10% seulement des traders ne perdent pas d’argent en bourse.
  • Et parmi ces 10%, seulement 1% dégage de quoi ne pas avoir à être salarié.

Les chances ne sont clairement pas de notre côté.

Il vaut mieux un système que tout le monde puisse mettre en place et qui fonctionne même si c’est un peu plus long qu’un système extraordinaire mais avec peu de chance de succès.
Pour reprendre une image,  c’est comme espérer réaliser son indépendance finaniècre en gagnant au loto ou en devenant le nouveau Mbappé.
Très peu d’appelés et l’espoir à lui seul n’est pas une stratégie.

Pire encore: quand on voit que les gagnants de loto finissent ruinés pour la plupart d’entre-eux après quelques années,
quand on voit que 60% des joueurs de la NBA se déclarent en faillite moins de 5 ans après leur retraite, on peut raisonnablement penser que le chemin n’est pas le meilleur, loin de là !

Et vous comment envisagez-vous votre relation au trading ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *