In Technique

Pourquoi il ne faut pas acheter les cassures de résistances

Lorsque j’ai débuté, j’ai suivi des tutos et des pseudos formations sur internet (je ne citerai personne) qui encourageaient à acheter des cassures de résistances ou des ventes de cassure de support sur le Forex. Il m’a fallu plusieurs années et la perte d’une partie de mon capital avant de comprendre pourquoi il ne fallait pas faire cela.

L’explication tient dans le fait du mécanisme des breakout (cassures) de niveau sur le Forex.

Lorsqu’une congestion se produit et que le prix butte sur le même niveau à plusieurs reprises, la cassure de cette dernière sera visible par tous: il y a les investisseurs qui l’anticipent et ont acheté avant et il y a ceux qui achètent au moment de la cassure.

Deux cas de figure se présentent alors:

  • Les institutionnels (banques, fonds de pensions, …) sont positionnés: ils ont en général pris des positions à l’avance de manière plus ou moins discrète (cela se traduit par une hausse des volumes alors qu’on est toujours en phase de congestion).
    Quand la cassure est réalisée, les premiers investisseurs (qui ont anticipé) prennent leur profit, aidés également par les institutionnels qui vendent partiellement ce qu’ils ont acheté afin d’encourager une baisse du prix et du coup les seconds investisseurs (qui ont acheté la cassure) voyant le prix repartir dans l’autre sens se mettent à faire de même afin de ne pas perdre trop, ce qui fait également baisser le prix. Il y a un petit effet panique et c’est alors que le prix repart à la hausse (nouvelle intervention des institutionnels qui rachètent à prix intéressant afin de faire repartir le prix, cette fois-ci pour de bon). Cela s’appelle une chasse au stop ou bien, comme j’aime à le dire, une arnaque.
  • Les institutionnels ne sont pas positionnés: cela se traduit par un volume atone pendant la phase de congestion.
    Dans ce cas, quand la cassure a lieu, les investisseurs qui achètent le break-out se positionnent à l’achat ce qui fait monter le prix temporairement et c’est là que les institutionnels, les “Zinzins” 🙂 , vendent à découvert. Dans ce cas, les acheteurs de débarrassent de leur position accentuant par là-même la baisse du prix ce qui fait le bonheur des gros poissons qui étaient en embuscade.

 

 

La chasse aux stops existent également sur les actions même si elle est moins évidente: les institutionnels ont en effet plus de facilité à entrer relativement discrètement sur le Forex plutôt que sur l’action d’une société.

La morale de tout cela:

Il ne faut pas acheter des cassures de résistances, surtout quand il y a du volume juste avant: on préfèrera attendre une congestion après la cassure ou bien un pull-back sur la résistance devenue support: on respectera donc bien la règle: “acheter un support”, de préférence avec un ordre limité. S’il n’y a pas de volume, cela ne sert à rien d’attendre un pull-back, le prix va certainement repartir dans l’autre sens (on peut même envisager un scalp dans l’autre sens).

Il en va de même si on a une cassure de support: on attendra un throw-back avant de se positionner à la vente.

Bien sûr il y a des cas où le prix part directement sans faire de pull-back (peut-être une fois sur 4 ou 5) mais je préfère être frustré que ruiné … Et d’ailleurs souvent le problème de l’absence de retracement peut se résoudre en cherchant un retracement dans une unité de temps inférieure (il y a toujours des scalpers qui prennent leur profit après la cassure de la résistance créant ainsi un mini-effet de pull-back).

C’est une règle simple que j’aurais aimé qu’on m’enseigne dès le départ plutôt que de le découvrir par moi-même à prix fort …

Crédit Photo Stocklib / alexlmx
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Vous êtes libre de recevoir ​gratuitement mon ebook "5 étapes pour devenir un trader gagnant"