In Technique

Trader avec les volumes

Trader avec les volumes ? Comment-cela ?

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le scalping, vous êtes loin d’être le seul.
Il faut dire que les « conseils disponibles sur Internet » ne nous ont pas aidé !
En se focalisant uniquement sur l’usage des outils d’analyse technique, plutôt destinés au swing trading et à l’investissement, beaucoup de traders en puissance ont été dégoûtés du scalping et parfois ont même laissé tomber le trading !

Travailler sur soi ?

Alors, oui on peut travailler sur soi en se disant qu’en trading, il y a une part d’incertitude.
La meilleure façon de la gérer est d’accompagner le prix s’il va dans mon sens. Bien sûr il faut tout couper dans le cas contraire.
L’idée derrière tout cela est de faire taire son égo.
C’est un travail bénéfique sur sa propre vie, pas seulement en trading.

Mais avec le nombre d’opportunités qu’il y a en scalping, on va vite partir en mode overtrading et faire n’importe quoi.

Les opportunités en scalping

Tiens, parlons justement de ces opportunités. Elles sont « soi disant » données par l’analyse technique.
Ma vision des choses est que l’analyse technique ne sert à rien pour le scalping !
Elle est en effet toujours en retard par rapport au mouvement du prix. Que ce soit une moyenne mobile 20 périodes, les bandes de Bollinger ou même le stochastique, ils nous indiquent tous qu’il y a eu un mouvement par le passé. Le truc c’est qu’il est probablement déjà terminé maintenant !

En nous indiquant de travailler systématiquement sur nos émotions pour pallier ces insuffisances de l’analyse technique en scalping, on risque au mieux d’être un trader désespéré, au pire un psychopathe qui ne ressent plus rien !

Changer de paradigme

Et si la vraie question n’était pas de savoir gérer ses émotions mais tout simplement de comprendre la mécanique qui fait bouger les prix afin d’intervenir au bon moment et dans le bon sens ?
Je pense qu’il n’est pas utile de devenir un maître Zen pour scalper mais que la solution est tout simplement de devenir un bon exécuteur.

Le bon exécuteur, c’est celui qui sait quand il faut appuyer par rapport à un contexte de marché.
– Ce n’est pas celui qui voit qu’il y a plus d’acheteurs que de vendeurs.
– C’est celui qui voit qu’il y a plus de gens qui sont en position et en difficulté. Il sait alors avec une quasi certitude qu’ils sont sur le point de sortir.
Il ne reste alors plus qu’à presser la détente.
– C’est aussi une personne qui sait quand elle a loupé le coche et qui ne va pas chercher à le rattraper: il suffit d’attendre la prochaine opportunité. Il y en a beaucoup en scalping …

Je viens de terminer la création d’une formation sur le scalping.

Ce que je vous propose dans cette formation sur le scalping et l’intraday, c’est une représentation concrète de ce qu’il se passe à un instant t:
– comprendre quelles sont les forces en présence.
– Est-ce qu’il y a de l’intérêt pour le titre à ce niveau de prix ?
et cela n’est possible qu’en se rapprochant le plus possible du prix, c’est à dire en regardant les ordres qui ont été passés.

Pour le dire de manière plus claire: en regardant les volumes … mais de manière différente que ce que l’analyse technique propose.

Le premier module est accessiblement intégralement et gratuitement ci-dessous

 

Le reste de la formation est accessible ICI

Si vous avez des questions ou des suggestions par rapport à cette formation, vous êtes libre de laisser un commentaire plus bas …

Crédit Photo: Stocklib / alphaspirit
Partager l'article:
 
 
  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.