In Mindset

Trader l’été: l’effet retrait des eaux

Avec l’été, ce sont les vacances qui arrivent et cela est aussi valable pour le métier de trader.

Qu’apporte l’été au trader ?

La première choses évidente est le repos.
Nous avons tous besoin de faire un break.
De recharger les batteries pour une nouvelle année.

Toutefois pour ceux qui sont salariés et n’ont jamais le temps de trader durant l’année, c’est l’occasion idéale pour sa lancer:

  • On a du temps pour soi.
  • On est détendu et loin du stress du travail quotidien
  • C’est le moment de se remettre à rêver de « gagner sa vie » en tradant.

L’effet retrait des eaux

Il y a toutefois un problème. Et il est de taille !
Il y a moins d’intervenants. Eh oui, ils sont en vacances, vous vous souvenez ? 🙂

Vous allez me dire: en quoi c’est un soucis ? Et bien tout simplement cela a un impact négatif sur la liquidité.
L’absence d’intervenants assèche littéralement le carnet d’ordre.
A titre de comparaison dans une journée typique: c’est comme comparer les contrats futur pendant les heures d’ouverture et en dehors de ces heures.
Il suffit de regarder les volumes.

Les conséquences sur le trading

Concrètement vous avez un marché très mou.
C’est tout à fait normal: il y a moins d’intervenants sur le marché et surtout moins d’intervenants institutionnels.
On n’a pratiquement plus que des traders en compte propre qui interviennent.
Les prises de position se font un contrat à la fois: autant dire que c’est lent.

Vous allez me dire, si c’est juste un peu mou, ce n’est pas grave.
En fait oui, si vous acceptez de vous ennuyer devant l’écran.
Mais le risque n’est pas là:

Il suffit d’un trader un peu plus gros que les autres ou même un institutionnel qui n’aime pas les vacances ou qui réagit à un événement majeur durant l’été pour vider le carnet d’ordre en faisant décaler le prix de manière considérable.
Cela a vite fait de déclencher tous les stops des petits porteurs et de les dégoûter du trading.
Car rappelez-vous, le carnet d’ordre est à sec. Là où il faudrait par exemple 1000 transactions dans le même sens pour faire décaler le prix d’un centime, il n’en faudra peut-être plus que 15 pendant l’été.

Plomberie et trading

Conclusion: faut-il trader l’été ?

Franchement je déconseille la période la plus « sèche » de l’été pour trader: 15 Juillet – 15 août.
Le marché est littéralement en mode coma.

Idées reçues fausses en trading

Si vous tenez vraiment à améliorer votre trading, le mieux est de peauffiner vos stratégies ou de vous former.
Evidemment, cela n’a que peu d’impact sur vos investissements dans la mesure où il s’agit de long terme.

Et vous, avez-vous tendance vous aussi à trader plus activement l’été ? Vous êtes-vous déjà fait avoir par le « retrait des eaux » ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo: Stocklib / PIYAWAT HIRUNWATTANASUK
Partager l'article:
 
 
  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.