In Technique

La vague scélérate du trader

Tout apprenti trader s’est imaginé un jour comme un surfeur sur la vague des marchés.
Mais ces vagues sont bien différentes de celles de l’océan …

La loi normale

Dès que l’on parle de hasard on se tourne vers la loi normale qui modélise la distribution statistique selon la fameuse courbe de Gauss.

Cette courbe en forme de cloche est censée représenter la distribution des résultats d’un tests de hasard en fonction d’une moyenne.
Les résultats se retrouvent essentiellement autour de cette moyenne et plus on s’en écarte, moins on en trouve.
Le calcul formel indique que 95.4% de la distribution se trouve entre -2 et +2 ecarts type.

L’écart type est la racine carrée de la variance.
La variance est la moyenne de l’écart au carré de valeurs par rapport à la moyenne.
Si par exemple j’ai 5 valeurs:  1 2 3 3 4, la moyenne vaut: (1+2+3+3+4)/5 = 2.6  , la variance vaut [(1-2.6)²+(2-2.6)²+(3-2.6)²+(3-2.6)²+(4-2.6)²]/5= 1.04 et l’écart type vaut  RacineCarré(1.04)=1.019.
95.4% de ma valeurs se trouvent en effet entre (2.6-2×1.019)=0.562 et (2.6+2×1.019)=4.638

Les bandes de Bollinger

Partant de ce principe, on peut utiliser une réprésentation de cette enveloppe à plus ou moins 2 écarts types et l’appliquer à une moyenne mobile sur nos graphiques.
En général, nous utilisons la Moyenne Mobile à 20 périodes.
Voilà ce que cela donne:

Effectivement, on voit que très souvent le prix se trouve entre les bandes de Bollinger.
On pourrait même commencer à concevoir un système de trading. Il suffit d’imaginer le flux des vagues avec un prix qui oscille d’une bande de Bollinger à l’autre dans un éternel mouvement de va et vient …

Le problème de trader ainsi la vague !

Au delà du côté poétique, il faut savoir que dans l’océan il y a des vagues géantes (Voyez plutôt le documentaire d’Arte sur ce sujet).
Ces vagues n’obéissent pas au modèle classique de conception des vagues et pourtant elles existent.
Et en bourse, c’est pareil !
Comment interpréter autrement cet exemple qui arrive régulièrement:

Ici on voit qu’une bonne partie du temps, le prix est en dehors des bandes de Bollinger et tend à se maintenir en dehors au lieu de revenir sur la moyenne mobile.

Les causes du problème

C’est le fait de vouloir appliquer la loi normale qui pose problème.
Si cette loi est trop souvent mise en défaut, et c’est le cas très souvent, alors c’est que c’est le modèle qui est mauvais.
Elle s’applique à des éléments statistiques qui sont indépendants les uns des autres.
C’est par exemple le cas de la distribution de la taille des élèves d’une classe. Ainsi si Jean fait 1m30, cela n’a aucune incidence sur la taille de Paul.

En revanche pour la bourse c’est différent.
Parce que quand le cours d’un titre monte, il y a un phénomène de mimétisme et d’autres personnes se mettent à acheter.
C’est ainsi qu’on crée le phénomène de vague géante, en dehors de tout standard. Ce qu’on appelle une bulle.

Le modèle statistique à appliquer est alors celui de Mandelbrot .Ce modèle est à la base de la génération des fameuses fractales.
Malheureusement il ne peut se représenter de manière exploitable sur un graphique boursier.
On aurait une enveloppe tellement large et éloignée des prix que cela ne servirait plus à rien …

Comment exploiter ces informations pour trader la vague

Il y a deux manières essentiellement.

Tout d’abord en situation où la loi normale peut s’appliquer

C’est le cas des ranges et des moments où la volatilité est faible.
On peut effectivement vendre un retournement près d’une bande de Bollinger haute et acheter un retournement près d’une bande de Bollinger basse.

On retrouve en effet le phénomène de l’élastique tiré dans un sens et qui tend à reprendre sa position initiale.
C’est souvent ainsi qu’on utilise les Bande de Bollinger d’ailleurs …

Ensuite en cas de momentum

On peut estimer que le mouvement est sain tant que l’évolution du prix colle à une bande de Bollinger.
On revanche on se méfiera quand le prix reste bien au-delà des bandes de Bollinger.
Cela trahit la formation d’une bulle et d’un retournement brutal à prévoir …

Tant de tel cas d’emballement, on constate que la volatilité augmente.
Ce n’est certainement pas le moment d’entrée en position.
Et si on l’y est déjà, c’est le moment de penser à sortir.
Tout l’inverse de ce que fait la majorité d’entre-nous

Et vous comment utilisez-vous les bandes de Bollinger ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Stocklib / huang bang chieh
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *