In Le défi

Le projet d’une vie: Construction de la base

La maison est enfin vendue: voyons à présent comment assurer la construction de base pour me permettre d’utiliser intelligemment ce cash.
Voici mon plan d’action.

 

Prendre un moment pour se poser

Garder la tête froide

S’il y a bien un truc qu’on a envie de faire quand on vient de récupérer une belle somme d’argent c’est de s’acheter des jouets.
Une nouvelle voiture, un bâteau, allez savoir …
Combien de grands gagnants du loto ou de sportifs surpayés se sont retrouvés ruinés à cause de cette tentation.
La tentation est grande surtout quand vous n’avez jamais connu le chômage et les galères.
Mais quand ça nous arrive, on sait que 1000 € peuvent nous faire tenir la tête hors de l’eau pendant un mois.
Alors échanger un an et demi de survie pour une belle voiture, mouais, il y a sans doute mieux à faire.

Le premier truc est donc de s’interdire d’acheter quoique ce soit qu’on n’aurait pas pris si on n’avait pas touché ce bonus.

 

Les bases d’une structure durable

La première fois que je suis passé d’un compte de trading de démo à un compte réel, mes performances sont devenues minables.
C’est que la peur de perdre de l’argent durement gagné m’a fait sortir de mon plan de trading.
Il m’a fallu pas mal de temps pour arriver à me détacher de ce sentiment.
Mais même encore aujourd’hui au delà d’un certain montant investit, je deviens fébrile.
Je pense qu’on a tous nos limites et qu’il n’appartient qu’à nous de la repousser comme le ferait un sportif avec son endurance …

Tout cela pour vous faire réaliser qu’au niveau dex émotions, on trade mieux quand on utilise de l’argent dont on n’a pas besoin.
La première étape à réaliser dans la construction de la base d’un système d’indépendance financière est donc de s’assurer qu’on a une réserve suffisante de cash pour tenir un certain temps.

Pour ma part, j’estime qu’avoir 2 ans d’avance d’argent pour couvrir mes frais de vie est un matelas suffisant.
Cela veut dire que je souhaite me permettre de tenir 2 ans sans travailler et sans avoir de soucis de trésorerie.
Pour calculer cela, il suffit de prendre toutes vos dépenses qui ne concernent pas votre activité professionnelle:

  • Loyer
  • Consommation énergies/Eau/Téléphone
  • assurances
  • nourriture, vêtements
  • carburant/entretien véhicule
  • abonnements divers (il faut garder quelques loisirs tout de même).

Pour le carburant, compter seulement ce qu’il faut pour aller aux courses mais pas au travail.
Quand on travaille, on n’a de toute façon pas ce genre de questions à se poser.

Pour ma part, cela a donc consisté à saturer mon Livret A et mettre un peu plus sur un livret à côté.
Une fois cette réserve construite, je n’y touche plus.
Tout au plus je rajoute au pot si j’augmente mon niveau de vie afin de garder ma compensation intacte sur la durée.

 

Arrêter les fuites

Nous l’avons vu dans le précédent article sur mon défi. Le pire qu’on puisse faire avec de l’argent, c’est de s’endetter pour acheter des passifs !
Et une maison dans laquelle on habite est un passif.
Deux solutions pour la transformer en actif: la revendre ou bien la louer. Encore faut-il que les revenus de la location soient supérieurs aux mensualités du prêt.
Pour ma part, ce n’était pas possible et ce, même après tentative de renégociation de mon prêt.
La solution a donc été de revendre.

On peut aussi avoir d’autres prêts, dits à la consommation. Ils servent à financer des voyages ou un véhicule.
Une rentrée d’argent liée à la revente d’une maison doit servir à arrêter les fuites ! J’ai donc remboursé tous mes prêts.

Enfin, dans tous vos jouets, regardez ce qui a encore de la valeur ou vous coûte de l’argent (entretien) et revendez-les.
En revendant ma moto, j’ai à la fois:

Reperdre ses gains latents en trading

 

Construction de la base

Définir des règles d’achats, …

A partir de maintenant, à chaque achat (important), je me pose la question de savoir si l’objet en question va me rapporter quelque chose ou pas.
Si ce n’est pas le cas, je n’achète pas.
Je ne vais bien sûr pas me priver d’un bon livre ou de vêtements qui me plaisent mais je ne vais certainement pas céder à la tentation d’un vélo électrique ou bien de 3 semaines en vacances à Dubaï … du moins, tant que mon objectif ne sera pas atteint …

 

… des règles de gestion, …

Au delà des stratégies pour faire prospérer mon capital, il y a des règles que je m’impose dès maintenant:

  • Cela passe par établir un budget de dépense mois par mois et de m’y tenir.
    Dans ce budget, je commence par me payer en premier. Cela veut dire qu’avant de payer quoique ce soit après avoir touché mon salaire (oui, j’en ai encore un 🙂 ), je verse un montant sur un compte à part.
    Il suffit de faire un virement automatique en début de mois et de ne plus y penser.
  • A chaque fois que je dépense moins que prévu sur un poste je vire la différence sur ce compte. Au niveau comptabilité, c’est comme si j’avais dépensé ce que j’avais prévu. Au niveau économique: je place de l’argent en sécurité avant d’être tenté de le dépenser. Pas besoin de faire un virement au quotidien ! On peut le faire sur une base hebdomadaire.

… et des règles d’investissement !

Que faire en effet du reste de l’argent une fois le matelas de sécurité créé et les dettes remboursées ?
Dans la construction d’une base pérenne pour installer son indépendance financière, il va falloir choisir des supports financiers appropriés et une stratégie d’investissement adaptée.
Nous verrons ce deuxième point dans un autre post pour éviter d’avoir un article trop long.

Revenons donc aux supports financiers à choisir.
Un seul mot pour nous guider: Diversification.
Cela passe par plusieurs dimensions:

  • les comptes bancaires (plusieurs banques, certaines à l’étranger).
  • les types de support (CTO, PEA, Assurance vie en Unites de comptes, SCPI).
  • les types de titres (Indices via ETF, Obligations via ETF, Immobilier (ETF/SCPI), Matières premières (Or Physique / ETF).
  • les monnaies (€, $, Franc suisse).

Il faut prévoir également grand. Avec la garantie des fonds de 100 000 €, on ne peut pas se permettre de tout garder dans la même banque.
Plutôt que de déposer 100 000 € dans une banque, j’ai préférer me limiter à 50 000 € afin de laisser de la marge pour progresser.

 

Les établissements financiers pour investir

Je suis donc parti sur 5 établissements financiers qui offrent chacun des avantages:

L’avantage de ce courtier en ligne est le faible coût de fonctionnement.
Il me permet d’héberger un PEA et si je le couple à un CTO d’autres actions du monde entier.
L’inconvénient est qu’il est libéllé uniquement en € et ne me permet pas de trader les devises

  • Interactive Broker (IB)

C’est LE courtier à avoir: il permet d’investir dans partiquement tout ce que l’on veut y compris les devises.
Cela veut dire que je peux changer mes euros pour des dollars ou de la couronne norvégienne par exemple.
Hébergé en dehors de la France, il offre une garantie supplémentaire de ne pas se faire entarter par le gouvernement quand il sera l’heure de faire les comptes pour régler la dette publique …

  • Swisslife Assurance via l’apporteur d’affaire Placement direct et son offre Darjeeling

L’avantage de cette offre est de pouvoir souscrire des unités de comptes avec une diversité plus importante que l’offre d’assurance vie de Boursorama.
Les frais sont excellents.
En revanche comme toutes les assurances vie, la part des fonds en euros est susceptible d’être bloquée par le gouvernement en cas de problème économique d’ampleur.
De plus le fonds de garantie est limité à 70 000 € et non 100 000 € comme c’est le cas pour les comptes classiques.
Si vous avez plus que ce montant à placer, il faudra ouvrir plusieurs assurances vies …

Une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) permet, comme son nom l’indique, de mettre en commun de l’argent dans l’idée d’acheter des biens immobiliers.
L’avantage est donc de pouvoir investir dans l’immobilier sans devoir sortir un gros chèque avec plus de 5 zéros …
La société Corum propose plusieurs SCPI dont Corum XL avec des biens en dehors de France. La plupart sont en angleterre (hors europe donc) et les autres dans le reste de l’europe: Allemagne, Pologne. Il y a également quelques biens outre atlantique.
L’avantage de cette SCPI est de payer un “loyer” tous les mois. En terme de revenus passifs, c’est assez jouissif: Tous les avantages de l’investissement immobilier sans les tracas au quotidien (gestion des locataires) …
Parmi les inconvénients, il y a bien sûr le manque de liquidité (compter environ 6 mois pour transformer votre argent en bien et l’inverse).
Il y a aussi la sectorisation de cette SCPI dont les activités dominantes (Centres d’affaires, centres commerciaux, Hôtels, …) sont vulnérables à cette saloperie de Covid.

Gageons que cela ne dure pas jusqu’à la fin des temps …

La société aucoffre.com permet d’acheter de l’or sous forme de fraction de pièce. Cet or est stocké en zone franche en Suisse.
Les candidats à devenir acheteurs d’Or physique sont souvent freinés par les frais, les taxes et bien sûr le prix en lui-même des pièces.
Avec ce système, on peut acheter de l’or sous forme d’un gramme (soit moins de 80 € en janvier 2021) et ne pas payer les frais de garde à condition d’en acheter au moins 1g tous les mois.
L’inconvénient est qu’il s’agit d’une place de marché et que la liquidité lors de la revente est assujettie à la présence d’acheteurs.
Ce problème semble néanmoins se résorber à mesure que la société croît en nombre d’adhérents.

 

Et pour le trading ?

Mon idée est aussi de m’améliorer en Trading et pouvoir dégager un revenu complémentaire.
Mais je veux y aller à mon rythme, sans me mettre la pression.

Se relaxer en trading et chasser la pression

En plus d’IB qui permet de faire du trading, j’ai choisi le courtier IG sur les CFDs à risques limités.
J’apprécie tout particulièrement la possibilité d’avoir des Stop Loss Garantis.
C’est un élément clé dans ma stratégie de maîtrise de mon risque.
La gamme de produits est assez étendue et on peut même trader certaines Crypto monnaies.

Au niveau inconvénients, je dirais que le côté monnaie unique, à savoir l’euro, peut être gênant dans une stratégie de diversification.
Il y a également le coût du Stop Loss Garanti sur les cryptos qui est exhorbitant.
J’ai toutefois construit un moyen de contourner ce problème à un point tel que j’ai cessé de trader le bitcoin en direct et passe à présent par IG. J’explique tout dans mon atelier “Le BTC en toute sécurité“.

Que retenir de tout cela ?

Comme vous le voyez il n’y a aucune solution miracle mais c’est seulement le fait de diversifier les supports qui permet de lisser son risque.

Et vous comment vous êtes-vous organisé(e) pour investir ou trader ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo: Stocklib / Konrad Bak
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *