In Technique

En trading, le salut est dans le suivi

On entend souvent: le salut se trouve dans le suivi en trading. Qu’est-ce que cela veut dire exactement ?
Voyons de quoi il retourne.

Il y a deux types de traders

Celui qui anticipe et celui qui suit le mouvement.

Le visionnaire

Le premier va faire un pari sur un mouvement.
Il attend idéalement une congestion ou un range, estime une probabilité de dénouement et oriente son trade là-dessus:

  • Si ça casse par le haut, il est déjà dans le trend.
  • Si cela casse par le bas, il sort relativement proche et limite la casse.

En terme de probabilité, cette stratégie a un pourcentage de réussite proche de 50%.
Cela est suffisant pour gagner à condition que l’on gagne plus quand on gagne que ce que l’on perd quand on se trompe.

Voici le scénario envisagé par le visionnaire:


Le suiveur

Le deuxième type de trader, plutôt mon style je dois l’avouer, attend une confirmation que le prix est capable d’aller dans un sens.
Il attend alors une pause dans ce mouvement et suit le mouvement en prenant le train en marche dès que le prix repart dans le  bon sens.
Cette stratégie augmente les probabilités de gain tout en diminuant le risque (la position du stop). on peut donc se permettre de gagner un peu moins à chaque fois et laisser un stop plus large.

Voici le scénario envisagé par le suiveur:

Effectivement sur le papier c’est séduisant …

 

Quand la théorie se prend “délicatement” la réalité en pleine figure

            Crédit Photo Stocklib / bennymarty

 

 

Lequel des deux traders a raison ? Les deux et aucun !
Au passage avoir en raison en trading ne veut rien dire: soit on est un trader gagnant, soit on est un trader qui perd …

La réalité du visionnaire

Voici ce qui va arriver la plupart du temps au trader visionnaire quand il aura raison:

La réalité du suiveur

Le trader suiveur a lui aussi son lot de tracas. voyez plutôt ce qui va se passer quand il aura raison:

Que s’est-il passé ?

Ce n’est pas forcément la cupidité qui est intervenue: le trader aura simplement suivi son plan de trading mais un mouvement brute aura eu raison de sa stratégie et nuit à son salut.

Le mouvement initial était bon mais le prix s’est retourné davantage que ce qui était prévu et a finalement ramené les gains à zéro.
A partir du moment ou vos gains ne sont pas plus importants que vos pertes, vous allez tout droit vers l’évaporation du capital d’autant que se rajoute un élément pernicieux …

L’effet des frais sur vos statistiques

Si vraiment votre probalité de gain était de 50% (mais c’est rarement le cas), la courbe de répartition de vos trades aurait cette allure.

On retrouve un équilibre entre trades gagnants (à gauche) et perdants (à droite).

Avec les frais (surtout le spread et le slippage), il y a un léger décalage de cette courbe vers la gauche.

Vous partez donc avec un handicap et il vous faut le combler avant même de commencer à dégager un gain !

Le salut du trading se trouve dans le suivi

Non, je ne dis pas que c’est le suiveur qui a raison !
Je dis juste que c’est la manière dont on suit du mouvement du trade qui va faire toute la différence.

Reprenons le cas du visionnaire.
S’il était sorti à la première faiblesse, il aurait dégagé un petit gain.

Idem pour le suiveur.

Ce faisant, les deux déstabilisent leur courbe de probabilité car en coupant plus vite un trade gagnant, il diminue potentiellement le gain et leur ratio gain/perte s’en trouve considérablement modifié.

Pour autant cette stratégie de prendre la première jambe a l’avantage de pouvoir combler le fait que la courbe en cloche soit en notre défaveur.
Elle ramène les probabilités au centre et efface le petit désavantage que vous aviez avant de démarrer.

Maintenant, il nous faut quand même avoir un léger avantage pour l’exploiter sur un grand nombre de trades et ainsi dégager un gain à long terme …

Comment s’y retrouver ?

Car toute l’histoire du gain en trading est une affaire de probabilité.
Pour gagner, il faut faire mieux que le 50 / 50 ou bien il faut gagner plus quand vous gagnez que quand vous perdez.
En partant avec un désavantage, aussi minime soit-il, vous vous orientez à long terme vers la ruine.
C’est comme espérer s’enrichir en empruntant de l’argent: si vous empruntez 10 000 € sur 20 ans à 1 % mais que vous n’arrivez pas à dégager plus de 1% de gain avec cet argent par an, vous allez perdre même si 1% ça n’a l’air de rien !

Les frais

La première étape est donc de diminuer l’impact négatif des frais:
Commencez par utiliser des ordres à cours limité plutôt que l’éternel ordre au marché. En agissant ainsi vous ne paierez pas le spread.
Vous risquez peut-être de ne pas voir votre ordre exécuté mais mieux vaut prendre une transaction en notre faveur quitte à laisser partir un trade gagnant que d’entrer avec un risque qui nous fera perdre à long terme.
Le sopportunités, ce n’est pas ce qui manque en Bourse …

Vos statistiques

Ensuite vous devez calculer vous-même vos statistiques pour voir si vous serez gagnant ou perdant à long terme (voir l’article qui explique comment s’y prendre).
Ces valeurs vous appartiennent et ne seront pas pertinentes pour un autre.
C’est pour cela que vous devez vous construire vous-même votre plan de trading.
Vous pouvez vous inspirer de ceux des autres mais il vous faudra les adapter à vous.

Commencez par imprimer (oui sur le papier) vos trades pour les analyser au stylo: prenez un peu d’historique avant et après sur votre copie d’écran histoire d’avoir une vue d’ensemble.

Il existe des imprimantes qui vous permettent d’imprimer plus de 4000 pages avant de devoir racheter des cartouches à un prix abordable.
Je vous recommande la HP Smart Tank Plus 555 (Non je ne suis pas affilié et je n’ai pas d’action chez HP 🙂 )
Rejouez le trade et voyez comment vous l’avez appréhendé.
Essayez de dégager une tendance qui revient souvent dans vos trades: Stop loss trop serré par peur de perdre. Entrée en position après plein (trop) de confirmation … juste quand le mouvement se termine.

  • Si vous perdez tous vos trades, il est peut être opportun d’envisager un mode de sortie plus rapide afin d’éviter de redonner vos gains au marché.
  • Si vous gagnez quand même quelques trades, essayez de voir ce que vous faites de bien quand vous gagnez et surtout ce qui ne va pas quand vous perdez.

En fonction de cela, il sera possible de faire une analyse et d’adapter votre style de trading pour devenir gagnant.

Une expérience qui prouve qu’en trading, le salut est dans le suivi 

L’autre jour, j’ai réalisé une expérience intéressante (en compte de démo):

J’ai pris un trade à l’achat et tout de suite après un trade à la vente. On appelle cela du hedging.
Le gain latent s’est très vite stabilisé à -0.29 € et est resté ainsi jusqu’à ce que je considère que le mouvement était baissier.
J’ai donc fermé le trade long pour ne garder que le court.
Ce faisant je validais ma perte (8 €)  sur le premier trade alors que le deuxième était gagnant à +7,71 €.
C’est bien sûr juste à ce moment là que le prix s’est retourné et qu’il m’a fait clôturé en perte de 4 €
J’avais donc 2 trades perdants alors que j’avais choisi les deux directions en même temps !

C’et donc bel et bien dans la manière dont on réalise le suivi d’une transaction que se trouve le salut de notre avenir dans le trading !

La vraie réponse se trouve dans la manière nous envisageons le trading

L’erreur est de se focaliser sur ce qu’on va gagner alors qu’il faut se focaliser sur les différentes manières de ne pas perdre.

Je vous recommande de recenser toutes les manières de perdre en compte de démo.
Ne vous contenter pas d’un échec pour écarter une pratique, assurez-vous qu’en la répétant régulièrement elle vous fait perdre !
En les éliminant, vous allez finalement réussir à trouver une voie qui marche régulièrement pour vous.
Vous saurez alors que c’est votre plan de trading …

 

Et vous, êtes vous plutôt en mode anticipation ou bien suivi ? Vous êtes libre de nous faire part de votre expérience en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Stocklib / Ewastudio
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *