In Technique

L’art de spéculer

L’art de spéculer.

Si on étudie mon dernier défi en détail, on se rend compte de plusieurs choses qui peuvent être gênantes pour un Day Trader particulier:

  • Il est plus facile de perdre que de gagner:
    On l’a vu: il y a quand même plus souvent des faux départs qui nous font perdre ou des retournements de situation qui ruinent nos gains latents en quelques secondes.
    En ce sens, le Forex est particulièrement difficile pour le trader, qu’il soit novice ou expérimenté.
  • Avec un petit capital, on gagne peu
    J’ai réalisé l’expérience avec un petit capital de 4000 €.
    Si je limite la prise de risque à 1% soit 40 €, je récolte des gains relativement faibles eux aussi (rarement plus de 60 €).
    En gros, si je n’ai pas un compte au moins à 50 000 €, je ne vais pas gagner suffisamment.
    Autant dire qu’avec moins, il va se passer du temps avant d’être financièrement indépendant.
  • Cela nécessite d’être devant les écrans en permanence
    Je ne sais pas pour vous mais l’objectif du trading, au-delà de l’attrait pour l’activité en elle-même qui est passionnante, reste … de gagner de l’argent pour ne plus avoir à travailler.
    Si je passe ma journée à trader devant les écrans, ne suis-je pas en train de changer tout simplement d’emploi ?
    Je continue d’échanger du temps contre de l’argent. D’une autre manière que de travailler pour une entreprise. Certes. Mais je passe quand même mon temps devant un écran pour gagner de l’argent.

Tout ceci pose problème pour quelqu’un qui exerce une activité salariée.
Cela requiert de passer une partie de son temps où les marchés sont ouverts … loin des marchés !
Car l’idée de devenir indépendant financièrement ne peut se faire du jour au lendemain et la plupart de ceux d’entre-vous qui me lisent aujourd’hui ne peuvent pas sacrifier leur activité actuelle pour l’instant.

Il faut donc revoir tout ceci

On peut retirer des éléments positifs de mon défi:

  • Il n’est pas nécessaire de prendre un mouvement en entier pour gagner de l’argent:
    La bonne nouvelle est qu’avec le RSI, le stochastique et deux moyennes mobiles, on arrive facilement à identifier dans quel sens le serpent ondule.
    il faut juste lui laisser le temps d’entamer son mouvement pour le suivre.
    Cela ne sert donc à rien de céder  à la peur de louper une opportunité
  • On ne peut pas savoir si on entre au bon moment, toutefois les indicateurs techniques sont  statistiquemens efficients pour dire quand il ne faut pas entrer en position
    On a donc un avantage probabilistique à les utiliser pour prendre position.
  • Le dernier point est la clé: quand on moyenne à la hausse dans une tendance haussière on maximise ses gains tout en diminuant le risque.

 

Ce que j’ai découvert sur moi en tradant

Depuis le début que je trade, je note dans mon journal de trading les conditions techniques de mes entrées, suivi et sorti de trades.
Je note également l’état d’esprit et les émotions que je ressens.
Tout ceci est agrémenté de copies d’écran 4K (oui, ça consomme en espace disque): il y a les graphiques d’entrée en position, de sortie et de post-sortie (pour voir si je suis sorti au bon moment).
Ce journal de trading est précieux car en l’analysant a posteriori, j’ai découvert quelque chose de fondamental:

Non, je ne cherche pas le plaisir (gains latents) ni ne fuis le danger (pertes latentes).
La vérité est plus subtile que cela.

Je cherche à éviter l’inconfort.
Et je pense que c’est la même chose pour chacun d’entre-nous.

Simple me dirirez vous ? Oui et pourtant cela change tout.

Voici des cas où je me trouve en zone réel d’inconfort:

  • gains trop importants qui me font ressentir l’angoisse de tout reperdre.
  • pertes trop importantes qui me font refuser de couper ma position car cela actualiserait ma perte
  • après une série de perte, je n’ose intervenir de peur de reperdre davantage (cf article sur la paralysie du trader).

Quand cela arrive, je cède à mes émotions et fais n’importe quoi:

  • Si les gains sont trop importants, je vais couper tout de suite ma position par peur de les reperdre.
    Je coupe ainsi les ailes à mon trade.
    C’est ainsi que la plupart d’entre nous avons des Take Profits très proches.
  • Si les pertes sont trop importantes, je vais retarder la sortie de position pour éviter de transformer une perte latente en perte réelle.
    Ce faisant, la perte latente s’accroît !
    Il y a également le cas de figure où je vais mettre un Stop Loss très serré pour ne pas trop perdre.
    Le problème est que je vais alors être sorti de mon trade plus souvent en perte et cela va nuir à mes résultats … et mon moral.

Comment faire donc pour éviter d’être en zone d’inconfort … ?

… sans pour autant avoir des positions trop petites ?

La solution m’a été apportée par la “guéguerre” éternelle entre Traders et Investisseurs.
Si l’état d’esprit diffère, l’objectif est le même: gagner de l’argent !

  • Pour les traders, l’objectif est de faire un gain rapide puis de sortir avant que cela ne se retourne.
    En accumulant les succès, on accroît notre capital.
  • Pour les investisseurs, l’objectif est de garder un actif très longtemps et de toucher les dividendes.
    On renforce sa position régulièrement pour à la fin avoir un revenu passif.
    Cela implique de moyenner à la baisse, chose que ne doit jamais faire un trader digne de ce nom.

L’un comme l’autre a raison … selon sa perspective ! Mais aucun d’entre eux ne se comprennent !

Le trader va se moquer de l’investisseur qui moyenne à la baisse: il va le traiter de trader du dimanche.
Pour lui, ce n’est pas un art d’entrer en position n’importe quand : on peut pas dire qu’il s’agisse de spéculer !
L’investisseur s’en moque: lui sait bien qu’il n’est pas trader: il veut acheter un bien qui tient la route et qui lui rapporte de l’argent comme le ferait un propriétaire d’un bien en location.

A l’inverse il va se moquer du trader, ce drôle d’individu qui joue à Madame Irma sur des bougies rouges et vertes.

Pour lui, le trader essaie de prendre de l’argent aux autres en achetant au plus bas pour vendre au plus haut sans plus de considération pour le titre en lui-même.

Pour lui, spéculer est donc loin d’être un art mais quelque chose de négatif !

et s’il y avait une troisième voie ?

L’art de spéculer

Lâchons un peu les UT rapides et prenons de la hauteur. On est souvent bien trop le nez sur les variations court terme !

Entrez votre email pour lire la suite​ 🙂

Et recevez gratuitement mon ​ebook "5 étapes pour devenir un trader gagnant"

Cet eBook va vous apprendre à:

- identifier vos émotions en Trading.
- changer votre Mindset pour minimiser leurs impacts sur vos résultats.
- devenir enfin régulier et gagner !

Voici un graphique court terme de l’AUDUSD en 5 minutes:

 

Voici un graphique long terme de l’AUDUSD en daily:

La flèche noire indique où le graph en M5 a été pris.
Les mouvements sont moins erratiques en D1: Le prix bien sûr mais surtout les indicateurs techniques.
Ils ont moins la tremblotte et sont plus faciles à lire.

Que se passerait-il si j’utilisais mes techniques de trading sur ces unités de temps longues ?

  • Les tendances seraient plus faciles à lire et il y aurait moins de tentative de chasse aux stops.
  • Mais … le stop loss étant plus éloigné, j’aurais un risque plus important en valeur absolue et donc une position rikiki. Ce que je veux éviter.

Ainsi si en M5, je risque 29 $ avec 1 mini lot …

… je vais risquer plus de 3 fois plus en D1:

 

Forcément ça pique un peu !

Et là il faut se poser la question qui tue et que pose tout investisseur long terme:

A quoi ça sert de chercher le meilleur moment pour rentrer en position quand on garde la position longtemps sur un mouvement clairement haussier ?

Répondre à cette question, c’est prendre la voie du spéculateur. L’art de spéculer, c’est accepter de prendre un risque plus important et surtout de neutraliser son risque très vite . C’est là qu’est la clé du problème !

 

Comment neutraliser son risque très vite ?

Chaque jour, un day trader ouvre de nouvelles positions et les clôture à la fin de la journée.
Si maintenant vous saviez qu’en fin de journée, vous ne pouviez reperdre de l’argent parce que votre Stop Loss serait remonté à break even, fermeriez-vous votre position quand même ?
La plupart répondrait: “ben oui Arnaud, tu as pensé aux gaps ?”
Oui j’y ai pensé et quand on a un Stop Loss Garanti, ce qui est le cas chez IG, on s’en fout des gaps !

Forcer un trader à investir ?

Si j’étais un trader et que je devais faire comme un investisseur (entrer au pif), je mettrais quand même un Stop (c’est dans mes gênes 🙂 ).
Au niveau état d’esprit, je ferais un test tout simplement.
– Si le prix touche le Stop Loss, j’aurais perdu ce que j’étais prêt à risquer: ça fait partie du job.
– En revanche si le prix a décalé l’équivalent de la distance Stop Loss cours d’entrée, je prendrais la moitié de mes profits et laisserais le reste ouvert.
Je neutraliserais ainsi le risque de mon trade.
Ainsi, si le prix revient sur le Stop Loss pour la moitié de ce qui reste, je ressors à zéro (aux frais près).

Si une fois en position sécurisée, les gains latents m’ont permis d’avoir une couverture de marge suffisante pour reprendre une position de même taille et avec le même risque, je rajoute au pot.
A chaque fois que je sécurise une nouvelle position, je rapproche le Stop Loss des anciennes positions déjà sécurisées sur le Stop Loss de la dernière position.

Je profite un maximum du trend haussier. Et quand tout cela se retourne, la dernière position se clotûre en perte, l’avant dernière à zéro et les précédentes en gain.

A aucun moment le risque augmente: on utilise intelligemment le levier des gains latents sans devoir à chaque fois risquer ses gains propres comme le fait chaque jour un day trader qui repart de zéro.
Cette pratique s’apparente réellement à un art: celui de spéculer 🙂
On va y mêler technique et gestion du risque …

 

Ce qu’un investisseur ne saura pas faire

L’avantage que nous, traders, avons sur les investisseurs c’est que nous savons plus facilement qu’eux détecter un bon moment de retournement dans une unité de temps plus petite.
On saura donc se positionner à la faveur d’une consolidation temporaire en H1 et ainsi minimiser sa taille de position plutôt que d’entrer au hasard et devoir supporter des pertes latentes dans un premier temps.

 

Voici une vidéo explicative …

 

 

Les pistes à court terme pour lancer une position à long terme 🙂

Sur quoi vais-je orienter ma spéculation ?

Appliquer l’art de spéculer sur le CAC40

En monthly

La tendance haussière s’est affaiblie pendant cet épisode sanitaire.
Vers la fin, une divergence baissière est apparue entre le prix et le RSI.
Le RSI est passé sous sa ZN et un pull-back a eu lieu dessus.
Si le prix repart en bas: on aura la confirmation de la fin de la tendance hassière sur le CAC.
Est-ce à dire que le prix va chuter forcément: c’est trop tôt pour le savoir: le prix peut aussi partir en range. Maintenant les fondamentaux ne sont pas bon et on ne peut pas dire que l’économie soit revenue au top.

En Hebdomadaire

Ce que j’ai décrit en mensuel est plus visible.
Au niveau du RSI, on devine un semblant de départ vers le bas et le stochastique qui est sur le point de croiser son signal ne nous encourage pas à acheter.

En daily

 

Le prix stagne pour l’instant et rien n’est clair.

Mon scénario est le suivant:

Je pense que le prix va repartir à la baisse. Pour l’instant je n’anticipe pas.
Si cela doit arriver, ça commencera par le Daily.
Je place donc une alerte sur les 4691 €. Il s’agit de l’ancienne résistance devenue support depuis fin mai.
En cas de cassure sous ce niveau, je regarderais à nouveau les graphiques pour voir si je peux initier une petite position test avec un risque mesuré.

 

 

Appliquer l’art de spéculer sur l’OR (XAUUSD)

En monthly

La tendance haussière est indéniable même si on arrive à une résistance dont il faut se méfier.
Le RSI est au-dessus de sa ZN après avoir marqué un range de 2013 à 2019 !
Le stochastique indique également un beau mouvement haussier.
Il n’y a eu que très peu de consolidation depuis la cassure de fin 2019.
Ce momentum était donc à exploiter au mieux.
Qu’en est-il maintenant ? Regardons les UTs plus courtes …

En Hebdomadaire

Les oscillation sont plus visibles.£On a eu une petite frayeur correspondant avec l’épisode du Covid19 mais depuis la hausse est bien repartie.
Les indicateurs RSI et Stochastiques sont bien orientés.
On garde en tête la résistance vue en MN1 et on regarde ce qu’il se passe en Daily.

En daily

 

La hausse est là encore évidente.

Le stochastique semble vouloir repasser sous son signal. Une correction est donc possible.
On va donc attendre avant d’entrer en position à l’achat.

Mon scénario est le suivant:

Je pense que le prix va consolider voir baisser un peu avant de repartir à la hausse.
Je vais attendre cette consolidation pour tenter de me positionner à la hausse.
Si jamais elle n’a pas lieu et que le prix repart vers le haut, j’attendrais la casure effective de la résistance avant de chercher à entrer en position.
Dans les deux cas, pour l’instant, je reste en observation.

Appliquer l’art de spéculer dès maintenant

Passer son temps à rester devant les écrans alors que rien ne se passe n’est pas l’avenir que j’envisage …
Je vais creuser cette piste de spéculation:

  • Tester le marché.
  • Risquer un peu plus en prenant moins de trades et en les conservant plus longemps pour voir si à la fin du mois les gains sont plus élevés ou pas …

Au lieu d’abandonner le suivi d’un titre dès un mauvais trade, je vais garder une vision plus long terme dessus et rester en mode observation.
Pour réussir cela, il me semble qu’il faut que je me limite à quelques titres: ceux évoqués ci-dessus et peut-être d’autres si j’en trouve entre temps.

Je vous tiendrai au courant de mes essais.

Vous êtes libre de me faire part de vos remarques en laissant un commentaire ci-dessous …

Crédit Photo Stocklib / Goran Bogicevic
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, , , ,

2 Responses to L’art de spéculer

  1. DELBERT dit :

    Bonjour , Arnaud , merci pour tout , mais une petite question : Quel sont les paramètres des 2 super-trend sur ton graph en UT 5 min STP ? ( Video sur GBP/USD )Je ferais plus tard un commentaire sur mon passé de mini-traideur , qui cherche toujours a devenir rentable . Branché scalping DAX CFD .Salutations et a bientôt .

    • Arnaud dit :

      Hello jean-Jacques,
      Si on parle de cette vidéo là
      Il s’agit de la valeur maxi de la bougie à laquelle j’ai ajouté 3 fois la valeur de l’ATR pour la courbe du dessus.
      Pour l’autre, même chose sauf que j’ai rétiré cette même valeur du mini de la bougie.
      J’ai appliqué une moyennisation mobile à 10 périodes dessus pour rendre les courbes plus jolies.
      Je trouve que cela donne une enveloppe plus pertinente pour mettre son SL que les Bandes de Bollingers …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *