In Technique

Le problème des bougies temporelles

La plupart d’entre-nous utilisons des bougies temporelles.
Mais est-ce vraiment la meilleure façon de représenter l’évolution du prix ?

Que sont les bougies temporelles ?

Elles ont se caractérisent par la représentation de l’évolution du prix au cours d’une période déterminée: 5 minutes, 1 heure, 1 semaine, 2 mois, …
La réprésentation passe par quatre valeurs: Ouverture (O), Clôture (C), Plus haut (H) et plus bas (L).
La valeur entre l’ouverture et la clôture s’appelle le corps de la bougie et on la représente par un rectangle de couleur rouge si la clôture se fait sous l’ouverture ou verte dans le cas contraire.
les distances entre “Plus haut” et le haut du corps ainsi que “Plus bas” et le bas du corps de la bougie sont appelées des ombres. Elles sont représentées par des traits.

Ce chandelier rouge est baissier: le prix clôture sous le prix d’ouverture

Cette représentation est astucieuse car elle permet d’un coup d’oeil de prendre du recul sur la courbe “temps réel du prix” et deviner le mouvement du prix au cours d’une période. Ici on imagine que le prix est monté de 0 à H avant de chuter vers L pour finalement se reprendre un peu et finir en C.

 

Les limites des bougies temporelles

Une interprétation potentiellement erronée

On se sait jamais, juste en regardant une bougie, si le prix est d’abord monté avant de redescendre (1) ou bien l’inverse (2).

On ne sait pas non plus combien d’oscillations a réalisé le prix.

Le seul moyen de le savoir est de regarder dans les unités de temps inférieures…

Ici nous sommes sur le DAX. M5 à gauche, D1 à droite…

… comme on le voit la réalité est encore bien éloignée de nos théories !

 

L’association avec les volumes

Comme on l’a vu sur l’article sur les anomalies de Volume, on a besoin de savoir si un mouvement a lieu avec des volumes ou pas pour déterminer sa validité.
Ainsi, si le prix décale fortement vers le haut sans volume, on se doute que la hausse n’est que temporaire. Un renversement se profile à sous peu. c’est donc plutôt ce mouvement de reflux qui va nous intéresser.

Le problème de nos bougies temporelles c’est qu’elles regroupent plusieurs mouvements et que le volume affiché correspond à la somme de tous ces mouvements.
On est donc bien en mal de savoir la part des volumes qui correspondent à la montée ou à la descente au sein de cette bougie.

Ici, tant que nous ne regardons pas dans l’UT rapide (à gauche), nous ne savons pas si le volume de notre bougie Long Terme (à droite dans le rectangle bleu) a servi à la hausse ou autre chose.
En zoomant à gauche, nous voyons un fort volume à la hausse (rectangle noir) après une consolidation assez longue.
Nous pouvons ainsi valider que les haussiers sont plus agressifs sur l’ensemble de la bougie.

Ce n’est pas le cas de la bougie ci-dessous, où le prix monte mais sans “patate”. Trahissant ainsi la faiblesse que nous voyons par la suite sur la droite.

Crédit Photo Stocklib / Sergey Jarochkin

Il y a-t-il une solution ?

Le décalage mouvement et temps

Quand le prix entame un mouvement, il se fout se savoir que la bougie qui le représente se termine dans 5 minutes ou 1 heure.
Il fait son mouvement, point barre.

Ce qu’il nous faut donc, c’est une représentation qui s’aligne non pas sur votre montre mais sur le mouvement du prix.
Fort heureusement ce type de représentation existe il s’agit …

… des bougies reversal

On trouve ce type de bougie sur les outils qui proposent le footprint. Parmi ceux-ci nous avons Ninja Trader et Sierra Chart. Il en existe sans doute d’autres, je ne les ai pas tous testé.

De quoi s’agit-il ?

Une nouvelle bougie ne se forme que si le prix a reflué de “x” ticks depuis son dernier maximum/minimum.
Partant de là, si on règle correctement “x” (4 ou 5 ticks sur le mini dax par exemple), on pourra voir quasiement tous les mouvements ainsi que toutes les pauses.

         Pour visualiser le mouvement de zig-zag typique du reflux lié à l’aspect reversal de la bougie, un trait gris a été rajouté.

Ces bougies sont ainsi particulièrement pertinentes lors des mouvements prononcés car une seule bougie contiendra tout le mouvement (on parle aussi d’enchère).

En range les bougies vont donner une impression de grille de radiateur:

Représentation des bougies sans les corps pour plus de clarté.

Et les bougies en ticks ?

Les bougies en ticks ne sont pas complètement corrélées au mouvement en cours.
Concrètement il s’agit d’afficher une bougie à chaque nouvelle série de “n” transactions.
Les bougies vont donc prendre plus ou moins de temps à se dessiner en fonction de l’activité de trading.
Le problème c’est qu’elles vont toute avoir le même volume, à savoir le nombre de ticks.

On peut régler partiellement ce problème en utilisant les “ticks volumes”, c’est à dire le nombre de changement de cours de cotation au sein d’une bougie.
Ainsi si dans une bougie 100 ticks, il y a 1000 variation de prix (à la hausse ou à la baisse), le tick volume sera de 1000 et non de 100 ticks.

Cela donne une idée du nombre de transaction mais le problème demeure: l’effets des volumes sera bel et bien atténué …

 

Et si je n’ai pas les bougies reversal ?

Pas de panique, on y arrivait avant 🙂
Les bougies reversal sont pratiques pour suivre un mouvement sans quitter l’écran des yeux. L’idéal pour le scalping.
Si ProRealTime ne propose pas encore ce type de bougies, il suffit de garder plusieurs unités de temps sous les yeux.
C’est un peu moins confortable mais on y arrive.

Les trois dimensions des bougies

Quelle que soit la représentation du prix, il y a trois éléments à faire apparaître: Le prix, le momentum, les volumes.

Le prix et le momentum sont ce que nous regardons tous: acheter quand il monte et vendre quand il baisse.
Acheter vite quand le momentum (la taille des bougies) est important semble évident.
C’est d’ailleurs tellement évident que nous nous plantons 🙂 tout simplement parce que nous basons nos décisions sur les conséquences (l’évolution du prix) plutôt que les causes (Les volumes).

Un bon médecin ne devrait pas vous donner systématiquement le même traitement quand vous présentez les mêmes symptômes: il doit d’abord faire un diagnostic et avoir la vision globale (Prix, momentum, volumes) avant de préscrire.
Le bon trader fera la même chose: il cherchera à comprendre pourquoi le prix monte en regardant les volumes et décidera s’il faut acheter ou pas.

Nous pouvons utiliser également les bougies en reversal qui font apparaître à la fois le prix et le momentum mais il faut impérativement y associer les volumes pour sentir la force du mouvement en cours.

Enfin un graphique étant à deux dimensions, il manquera toujours la dimension du temps. Celle-ci ne se perçoit que devant l’écran au moment où la bougie se forme.
On ne peut en aucun cas la voir sur un graphique du passé.
C’est d’ailleurs l’une des raisons de l’échec de nos stratégies.
Nous aurons l’occasion d’en rediscuter dans un autre post …

Voici deux exemples de mise en oeuvre des volumes dans une stratégie de Scalping sur le Mini Dax:

  • En tendance:

 

  • En range (ça rapporte moins et c’est plus chaud à trader mais on apprend pas mal aussi !):

 

Et vous comment utilisez-vous les bougies temporelles ? Les décomposez-vous en plusieurs unités de temps ? Utilisez-vous les volumes ou bien seulement l’évolution du prix ? vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Stocklib / Sergey Jarochkin
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *