In Technique

Volumes et mouvements directionnels

Les mouvements directionnels sont intéressants pour le trader mais ils sont difficiles à détecter sans utiliser les volumes.
Voyons comment s’y prendre.

Qu’est-ce qu’un mouvement directionnel?

Un mouvement directionnel est une variation soutenue du prix un certain temps.
Il ne s’agit donc pas d’un mouvement impulsif qui lui sera en mode va-et-vient (une bougie avec une mèche).
Un schéma vaut mieux qu’un long discours

Dans ce qui suit nous prendrons l’exemple d’un mouvement directionnel haussier mais cela marche bien sûr avec un mouvement baissier …

Prendre ce type de mouvements est très tentant pour un trader.
Mais c’est souvent difficile: où se placer ? Faut-il le faire en anticipant avant le départ, ou bien après une fois qu’on est sûr qu’il est parti.
Et puis quand et comment sortir ?

Avant de répondre à ces questions, regardons plus ce qu’il se passe en détail.

 

Les 3 phases d’un mouvement directionnel

Reprenons le schéma précédent qui représente l’évolution du DAX.

Accumulation

Le prix marque le pas dans une sorte de range dont on ne connaît pas encore l’issue.

Explosion

Le prix casse le range,.
Cela se passe soit par le haut, ce qui provoque un afflux supplémentaire d’acheteurs et entraîne le prix à la hausse.

Il peut aussi casser par le bas. Les institutionnels adorent faire baisser le prix pour récupérer les derniers titres à acheter auprès des traders fébriles.
Bien sûr, dès que cela est fait, le prix repart de plus belle vers le haut !

Distribution

Au bout d’un certain temps, le prix évolue à nouveau dans un range et marque potentiellement la fin du mouvement directionnel.

 

 

Voyons à présent ce qu’il se passe au niveau des volumes.

 

Le comportement des volumes dans les phases des mouvements directionnels

Accumulation

Durant cette phase, le nombre d’échanges augmente: il y a beaucoup de transactions entre acheteurs et vendeurs.
Ces échanges se font de part et d’autres d’un niveau de prix (POC en noir) et on le voit bien grâce aux volumes par prix.

Explosion

Au moment où tous les acteurs se sont positionnés, une ultime action des acheteurs fait bouger le prix (1) au dessus du creux de volumes par prix qui sert de résistance.
Très rapidement le prix se met à monter et les premiers intervenants (scalping) vont prendre leur bénéfices et ainsi faire apparaître une première pause dans l’évolution du prix.
Le volume par prix suivra et commencera à faire apparaître une petite bosse visible en unité de temps inférieure (2).

Le mouvement haussier est susceptible de continuer tant que cette bosse reste bien inférieure au pic du volume par prix qui a eu lieu durant la phase d’accumulation,

Distribution

Petit à petit, les intervenants positionnés à l’achat vont sortir de position pour prendre leurs gains.
Ils vont le faire en vendant leur titre à d’autres acheteurs.
Ces derniers acheteurs sont les suiveurs qui pensent que le prix va continuer de monter.

Cela va se traduire par l’apparition d’un nouveau pic conséquent dans les volumes par prix (trait en noir).

L’issue de cette distribution est soit un nouveau départ à la hausse, soit à la baisse.
On ne peut pas le savoir à l’avance mais à la limite, on s’en moque: ce qui compte, c’est d’avoir pris le mouvement directionnel précédent.

 

 

Comment utiliser les volumes dans les mouvements directionnels

On l’a vu, un mouvement directionnel sert à passer d’un niveau de prix à un autre.

Analyser le contexte

  • L’énergie au départ du mouvement

Le volume par prix est réellement l’outil idéal pour analyser les cartes d’état major et trouver les zones d’intérêts des intervenants.
Un mouvement directionnel va très probablement commencer par un range.
Réciproquement un mouvement de range a de grandes probabilités de donner lieu à un mouvement directionnel.
Il faut donc chercher un range suffisamment long pour qu’il y ait accumulation.

 

  • Déterminer l’objectif

Mais cela ne suffit pas, il faut aussi estimer une zone d’objectif. Et il faut que cette zone soit suffisamment éloignée pour apporter des gains.

Trop proche, elle risquerait de faire l’effet d’un pétard mouillé.

Déterminer le niveau d’intervention

On l’a dit précédemment, on peut:

  • soit anticiper avec le risque que cela parte contre nous
  • soit attendre une confirmation pour se positionner avec le risque de ne pas arriver à prendre le train en marche.

Comme toujours, la solution se trouve entre ses deux extrêmes.
Il faut accepter un certain risque sans se retrouver en difficultés non plus 🙂

Pour estimer la direction de sortie d’un range, le plus simple est d’analyser les unités de temps supérieures pour avoir une bonne vision d’ensemble.
On n’est pas sûr d’avoir raison à chaque fois mais on augmente ses chances …

Ainsi, quand on a une conviction haussière, l’idéal est alors de se positionner au plus bas du range.
De cette façon, si le prix part contre nous, notre perte sera maîtrisée et s’il part dans notre sens, eh bien c’est gagné !

Comment arriver à détecter le bas du range ?
Là encore, il suffit de lire les niveaux de volumes par prix qui nous renseignent.

Le support du range est indiqué par un creux dans le volume par prix.
Placer un ordre d’achat limité juste au-dessus parait donc pertinent pour prendre un mouvement à la hausse.

Suivre le mouvement

Une fois le prix parti, il faut estimer le nombre d’intervenants qui sortent de position.
Cela peut se faire de deux façons: soit au fil de la montée, soit à la fin.
Dans le premier cas, comme nous l’avons vu dans la première partie de l’article, on va voir apparaître des bosses de Volume par prix au cours de la montée.
Dans l’autre cas, il y aura un nouveau pic dans le Volume par prix.
Quand la somme des bosses ou bien le pic final est de taille équivalent au pic initial, c’est qu’il est temps de sortir.

Sortir

Pour éviter les phénomènes de carnets d’ordres qui se vide et d’autres soucis de volatilité, le mieux est de sortir à un point consensuel (POC).
C’est là où il y aura le plus de volume d’échanges.
C’est la définition même d’un pic dans le volume par prix.
On aura donc tout intérêt à sortir à ce niveau.

 

Et vous, comment intervenez-vous sur les mouvements directionnels ? Vous êtes libre de le partager avec nous en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Stocklib /Johann Ragnarsson
Partager l'article:
 
 
  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.