In Technique

Le volume par prix: l’arme nucléaire du trader

Inutile d’accumuler les indicateurs: le volume par prix suffit pour trader.

Rappel sur ce qui fait bouger le prix

Avant toute chose, je vous invite à (re)lire mon article sur ce qui fait bouger le prix.
Sans tout spoiler, je vous dirais qu’il s’agit essentiellement des ordres exécutés à tout prix (ATP)
Cela peut donc être des:

  • ordres passés au marché (ATP).
  • stops loss qui sont déclenchés (Ordre Stop qui se transforme en ATP dès que le niveau est touché).
  • ordres à cours limités qui se transforment en ordre au marché (ATP) quand le niveau est touché (Ordre de type Take profit ou bien ordre épuisette).

Ce qui est sûr c’est que quand un ordre est passé en mode ATP, il a tendance à vider le carnet d’ordre des ordres à cours limité ce qui fait bouger le niveaux de prix.

Le mécanisme d’enchère

Une histoire de maison !

Il y a peu, j’ai revendu ma maison et ai été étonné de voir une plus value alors que je n’y avais pas apporté tant d’amélioration que ça. Bon en vrai, je n’étais pas vraiment étonné, car je trade depuis longtemps et que je sais que le marché n’a pas vraiment de logique ! 🙂
J’ai voulu en savoir plus et ai demandé son avis à l’agent immobilier. Celui-ci m’a dit que c’était une histoire d’offre et de demande.

Cela est sans doute vrai mais je pense que c’est surtout à quel prix était prêt un éventuel acquéreur à acheter la maison.

  • Il semblait qu’il y avait bien plus d’acheteurs prêt à payer ma maison au prix consensus du marché.
  • De même il y avait beaucoup moins d’acheteurs à un prix fortement supérieur.
    Toutefois j’aurais pu en avoir un si le marché avait été vide et que j’étais le seul à vendre à ce moment là.
  • Si le prix avait été trop faible, il n’y aurait eu vraissemblablement qu’un acheteur: celui qui aurait pris ma maison.
    Cela aurait été dommage pour moi mais il n’y aurait eu aucun impact sur les prix de vente des autres maison.

Tout cela pour dire qu’il y a plus de négociation autour du prix qui fait consensus que loin de lui.

Le consensus n’est pas fixe

Je vais vous demander de faire abstraction de tous les indicateurs techniques et d’oublier les droites de tendance.
Prenez un graphique vierge avec juste le prix (représenté en bougies classiques ou Heikin Ashi, comme vous voulez …).

Sur ce graphique daily de l’EURUSD, vous constatez que le prix évolue en oscillations (rectangles jaunes) autour d’un prix consensus avant de changer de niveaux.
Le changement d’un niveau à un autre est très rapide et se fait en quelques bougies longues (une ou deux).
On retourne alors sur une phase de congestion ou de latéralisation dans lequel le prix semble marquer une hésitation au cours d’un consensus du moment.
Cela est encore plus flagrant quand on se rapproche des unités de temps plus rapides:

Sur ce graphique 15 minutes, on ne voit pas de latéralisation mais de belles oscillations autour d’un niveau de consensus: il s’agit du niveau à mi hauteur de chacun des rectangles jaunes.
Quand le prix est très éloigné, le retour au niveau consensus est alors brutal sauf si un nouveau consensus apparaît. A ce moment là, le niveau du rectangle jaune change et les oscillations qu’il contient en font de même.

Le trader et le volume par prix

Le volume classique

Rajoutons le volume sur notre dernier graphique.

On a le nombre de transactions passées au cours d’une bougie.

  • On constate que quand le prix change de niveau de consensus ou s’en éloigne, le volume augmente.
    Les opérateurs anticipent soit un changement de niveau de consensus soit un retour à ce dernier.
    Ils sont nombreux à se confronter et bien sûr quand un clan gagne, l’autre sort de position en urgence, via des ordres au marché, ce qui augmente la volatilité.
  • Quand le prix est au niveau du consensus, il y a peu de transaction par bougie. En revanche un grand nombre de transactions se font sur le niveau de consensus. Pour s’en convaincre, il suffit d’additionner les volumes au fil du temps.

On voit donc qu’il nous manque une information sur le niveau d’exécution des ordres quand la bougie est grande. On ne sait en effet pas exactement où elles ont eu lieu.
Pour résoudre ce problème, on peut soit diminuer l’unité de temps afin de voir ce qui s’est passé dans une bougie soit faire apparaître le volume par prix.

Le volume par prix

Sur ce graphique, on voit le volume de transaction effectué par niveau de prix. Il s’agit des barres horizontales sur la gauche.
Elles dessinent un profile de volume bien particulier.
Les pics (traits bleus) représentent le niveau de consensus: c’est là où il y a le plus d’échange.
Les creux (traits blancs) sont les endroits où il y a le moins d’échanges. Pour revenir à notre exemple sur la vente de ma maison, c’est là où le prix est en dehors du marché et où les opérateurs seront peu nombreux à intervenir.

Quand on a les volumes verticaux et horizontaux, on voit tout de suite ce qui se passe.

  • Les volumes horizontaux (volume par prix) nous indiquent là où le prix passe le plus clair de son temps (Zones jaunes).
  • Les volumes verticaux, nous indiquent le nombre de transactions par bougie:
    • quand il est important mais que le prix ne bouge pas (petites bougies) c’est qu’il y a un combat entre acheteurs et vendeurs (Zones Bleues).
    • quand les bougies sont grandes (Zones oranges), c’est que le carnet d’ordre se vide. C’est la preuve de l’indécision des opérateurs et cela explique la volatilité.

 

Comportement du prix en fonction du volume

Le prix peut soit être en tendance soit en range.
En swing trading, on intervient en tendance et on va plutôt chercher un point bas pour se positionner à l’achat si la tendance est haussière.

En day trading/scalping, on va plutôt chercher des niveaux de consensus.
Acheter au niveau du consensus sera alors un non sens. Il vaut mieux acheter quand on sous le consensus (volume par prix faible) puis revendre au niveau du consensus. De la même manière, on vendra au-dessus du consensus (volume par prix faible) pour racheter au niveau du consensus là où le volume par prix est fort.

Dans l’exemple ci-dessus, pour trader, on vend au niveau du segment rouge (c’est là où le volume par prix est le plus faible) et on sort là où le volume par prix est le plus élevé (trait bleu).
On achètera également le niveau du segment vert (là où le volume par prix est le plus faible) pour ressortir au niveau du segment bleu. Trader c’est donc aller d’un volume par prix faible vers un volume par prix élevé.

Trader efficacement d’après le volume par prix

Et là, si vous m’avez suivi, vous allez me dire: comment savoir si le prix est en mode élastique (je m’éloigne du consensus pour mieux y revenir) ou bien s’il va passer à un nouveau niveau de consensus ?
Dans la dernière image, on voit que le dernier trade est perdant: on est passé à l’achat mais le prix a continué à descendre pour rejoindre un nouveau niveau de prix.

Le volume par prix donne le contexte pour trader mais pas le signal d’entrée en position.

Pour intervenir, il faut un pattern de retournement. Et où on voit cela ? Dans les unités de temps inférieures:

Voici le zoom des 3 zones d’intervention en M1.
Les deux premières zones présentent un pattern de retournement: Impulsion baissière (1) , hésitation (2), puis impulsion haussière (3). Pour rappel, je détaille ce pattern dans cet article, à la rubrique “Les bougies heikin Ashi pointées”.

La troisième zone d’intervention potentielle n’a pas montré d’impulsion haussière, il ne fallait pas prendre le trade.
Au passage je n’aurais pas tradé le point d’intervention n°2 car le prix avait dépassé le creux du volume par prix (flèche noire) pour atteindre un sommet (flèche bleue).
Il y avait alors un risque de formation d’un nouveau consensus et donc l’absence de retour vers le consensus précédent …

Un petit résumé de tout cela en vidéo:

 

 

Et vous comment tradez vous en scalping / intraday ? Utilisez-vous le volume par prix ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Stocklig / Sudiostoks
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, ,

2 Responses to Le volume par prix: l’arme nucléaire du trader

  1. Urgon dit :

    Super vidéo au bon rythme, fextrêmement clair, merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *