In Technique

Le VWAP

Le VWAP est un indicateur atypique que tout scalper devrait avoir dans sa boîte à outils.
Petit tour d’horizon du sujet …

Le VWAP

L’indicateur regroupe une courbe principale correspondant à une moyenne et 6 à 8 courbes supplémentaires qui sont écartés d’un multiple de l’écart type de part et d’autre de la moyenne.
La courbe principale s’appelle le VWAP pour Volume-Weighted Average Price, littéralement, le prix moyen pondéré par le volume.
Elle représente la moyenne des niveaux de prix pondérées par le nombre de transaction à ce prix.
Si par exemple j’ai la profondeur de marché suivante (DOM) suivant:
3 ordres à 12534, 5 à 12535, 6 à 12536, 3 à 12537, le VWAP vaut: 

On calcule ensuite l’écart type comme suit: On calcule la somme des carrés de la déviation de chaque valeur par rapport à cette moyenne: 3x(12534-12535.94)²+5x(12535-12535.94)²+6x(12536-12535.94)²+3x(12537-12535.94)² … et on divise l’ensemble par le volume total (ici 17).

Cet écart type est alors ajouté 1, 2, 3 voire 4 fois au-dessus et au-dessous du VWAP.
On obtient alors un graphique comme celui-ci:

SD+1 est la “Standard Deviation” positive d’un écart type au-dessus  (+) du VWAP, … Cette déviation standard qui sépare toutes les courbes est la même à un instant t.

La courbe verte correspond donc au niveau de prix où il y a eu le plus d’échange

L’avantage du VWAP sur les moyennes mobiles

Les moyennes mobiles dépendent de l’unité de temps car bien souvent on les calcule à la clôture d’une bougie.
Bien souvent elles sont en retard sur le prix car elles s’appuient sur un nombre de bougies antérieures (20, 50, 100, …).

Ce n’est pas le cas du VWAP qui aura donc la même valeur qu’on soit en H1, M15 ou même 100 ticks (En pratique on remet à zéro le VWAP à chaque début de séance).
Il a donc vocation à être universelle et à bien représenter le volume d’échange à un niveau (on parle de pondération)

De plus,  il intègre le nombre de transactions par rapport à un niveau de prix ce qui caractérise un consensus de prix alors que la moyenne mobile suit le prix, toujours en retard.
Il représente ainsi d’une certaine manière l’évolution moyenne du volume par prix (en bleu à gauche sur le graphique ci-après) au cours du temps.

 

On va repérer bien plus vite un range ou une tendance avec le VWAP dans la mesure où c’est le niveau de volume d’échanges agressifs pour un prix donné qui fait évoluer le prix et non le niveau de prix lui-même.
Autrement dit, c’est le chien qui remue la queue et non la queue qui remue le chien.

Utiliser le VWAP pour analyser le contexte de marché

Profile de courbes et type de marché

  • Quand la courbe verte est horizontale et que les SD+1 et SD-1 le sont également avec une légère convergence, alors on est en tendance.

  • Quand la courbe verte est oblique et que l’écart type (ie l’écart entre chaque courbe) augmente, alors on est en tendance.

 

Contexte d’intervention en fonction du type de marché

  • En range

L’idée est de viser le retour à la moyenne, on va donc vendre quand on arrive sur le SD+1 (ou 2) et sortir sur la courbe verte.
De la même façon, on va acheter sur la SD-1 (ou -2) et sortir sur la courbe verte.

  • En tendance

On va attendre un retour sur une des courbes (de préférence la centrale) pour entrer en position dans le sens de la tendance.
On sortira sur la courbe suivante ou bien sur le prochain niveau de prix remarquable.

Tout cela est résumé dans la vidéo ci-dessous.

 

Et vous, connaissez-vous le VWAP et l’utilisez-vous dans votre trading ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Lukas Gojda / kesu87
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *