In Technique

Le meilleur indicateur de trading du monde !

Je mets fin au suspens:  il s’agit … du prix lui-même !

Eh oui, on l’oublie souvent mais il n’existe pas de super indicateur transcendantal qui vous donnera l’évolution à venir du prix … à part le prix lui-même ! 🙂
Comment pourrait-il en être autrement ? Tous les indicateurs et les oscillateurs sont calculés exclusivement sur les valeurs passées: certains comme la moyenne mobile 200 qui est très utilisée a ainsi été calculée sur les 200 dernières bougies: comment voulez vous que cet indicateur soit valable pour prédire l’avenir ? C’est impensable !

Vous allez me dire: c’est bien beau tout cela mais c’est un jeu de mots et je n’ai donc rien à offrir avec cet article bidon pour vous aider. Bidon ? Comme vous y allez 🙂 , ce n’est pas très gentil ! Attendez la suite …

La dimension oubliée du prix: le temps !

Car oui, il y a un moyen d’utiliser le prix comme un indicateur fiable et très réactif. Il faut juste être capable de sortir d’un cadre purement linéaire et de passer en mode fractal !

Le fait de passer du Journalier à l’Horaire va augmenter la pertinence de vos indicateurs par 24 en terme de temps de réponse. Un RSI qui casse sa ZN en horaire pourra donc vous renseigner plusieurs heures avant une inversion de tendance potentielle par rapport à son homologue en Journalier !
Mais alors pourquoi ne pas trader en unité de temps super courtes: eh bien il s’agit d’un équilibre: le long terme apporte le contexte alors que le court terme vous indiquer quand passer à l’action: tel un snipper vous vous rapprochez de plus en plus de votre cible en diminuant l’unité de temps (ie en zoomant avec votre lunette de visée).

Pour comprendre de quoi je veux parler, je vous propose de prendre une analogie que tout le monde va comprendre: la mer !
Lorsqu’on est au bord de la mer, il y a trois types de mouvement de fond: la marée monte, elle descend ou bien elle stagne quelque temps avant de repartir dans l’autre sens.
Au sein de ce mouvement il peut y avoir des vagues et au sein de ces vagues, il peut y avoir des vaguelettes.

Pour la bourse c’est quasiment pareil: la tendance de fond peut être haussière, baissière ou en range. Le mouvement va par ailleurs se constituer d’un mouvement de fond composé lui même d’oscillations (les vagues) elles-mêmes composées de mouvement oscillatoires encore plus petits (les vaguelettes).
Comment voit-on ces vaguelettes ? En changeant d’unité de temps.
Sur le graphique suivant (Les unités de temps sont de plus en plus longues à mesure que l’on va en haut et à gauche du graphique) on voit bien que chaque oscillation au sein d’une fenêtre correspond à une zone relativement stable sur la fenêtre de l’unité de temps (UT) supérieure.

La différence entre les deux systèmes Mer et Bourse est qu’en bourse, après une phase de hausse suivie d’une stagnation on peut à nouveau avoir une phase de hausse ce qui n’est pas le cas avec la marée qui obéit à des règles physiques (l’eau monte et redescend de manière alternative et prévisible).

S’inspirer des marées pour trader: une idée folle ?

Il y a toutefois une notion à laquelle même la bourse ne déroge pas pour peu que le marché soit liquide: c’est que le prix évolue de manière relativement continue.
Pour un marché illiquide, il est tout à fait possible d’avoir un gap (ie une variation de prix tellement importante qu’il y a un trou de cotation entre la clôture de l’ancienne bougie et l’ouverture de la nouvelle), d’où l’importance de vérifier les volumes et l’absence de gaps dans les UT inférieures.

Que signifie tout cela ? Eh bien cela signifie que pour qu’un mouvement de fond s’inverse, il faut d’abord qu’il le fasse au niveau des petits vaguelettes.

Vous allez me dire, c’est bien beau mais à ce moment là n’importe quel retournement de tendance sur les vaguelettes peut être interprété comme un retournement sur le mouvement de fond: bonjour le nombre de fois où on va se planter ! Je répondrais que vous êtes très acerbes 🙂 mais que oui, c’est exact, et c’est pour cela que je n’essaie pas d’anticiper un changement de mouvement de fond.
Je vais en fait chercher un mouvement de fond (journalier, horaire) confirmé: disons pour l’exemple que ce soit à la hausse.
Au sein de ce mouvement, je guette une vague haussière (15 minutes) qui semble stagner voire rebaisser légèrement.
Je guette alors le mouvement de reprise de la tendance haussière au niveau des mini-vagues (300 ticks) pour me positionner.

Concrètement c’est ce que j’ai tenté de faire sur le schéma ci-dessus de L’Or (XAUUSD) aux alentours du 19 juillet 15h: nous sommes en tendance haussière en Hebdo, Journalier, Horaire et en atténuation en M15. J’attends que le 300 ticks me donne un signal de retournement (via le RSI) pour tenter une entrée en position …

C’est cette idée qui est à la base de mon trading. Dans un prochain post, je vais détailler le plan complet ainsi que le suivi du trade une fois lancé. Il vous sera alors plus facile de suivre les bilans de mon défi …

Et vous, utilisez vous une seule unité de temps ou bien intégrez-vous également du multi-frames dans vos analyses ? Je vous invite à répondre dans les commentaires ci dessous …

Crédit Photo Stocklib / Le Moal Olivier
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Responses to Le meilleur indicateur de trading du monde !

  1. Martin dit :

    j’utilise aussi plusieurs unités de temps, et je me demandais si tu pouvais parler du juste milieu dans leur nombre :
    beaucoup pour être précis et “tout contrôler” au risque de s’encombrer ?
    ou ne garder que l’essentiel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Vous êtes libre de recevoir ​gratuitement mon ebook "5 étapes pour devenir un trader gagnant"