Avez vous peur de rester bloqué dans un range en trading ?

In Technique

Ne plus avoir peur du range en trading

Qui n’a jamais eu peur en prenant une position de trading que le prix parte en range ?
Il est de notoriété chez les traders que les périodes de range sont des moments où l’on bloque son capital qui pourrait être rentabilisé sur d’autres titres plus intéressants.

Faut-il pour autant avoir peur des mouvements de range en trading ?

Le trader cherche avant tout à gagner de l’argent et donc à se positionner sur des périodes de momentum.
Le truc c’est que le marché passe énormément de temps en range et si par bonheur, il est en momentum, ce n’est que pour rejoindre un autre niveau de range !
Vous imaginez donc bien que c’est quasiment impossible de prendre un mouvement dès le départ ou même de sortir juste avant un nouveau range.
De plus, tout dépend de l’horizon de temps: si une unité de temps (UT) rapide indique un marché en range, il ne sera qu’une simple bougie dans une UT supérieure !

Sur ce graphique du Footsie, le long range en M1 ne correspond qu’à une petite bougie en H1 !

Tout est donc une question de relativité et il faut bien comprendre que si on trade en H1, il est contreproductif de suivre le prix en M1 !

Le mécanisme psychologique des portes de Saloon

Si nous faisons exactement le contraire, à savoir, regarder le prix en M1 alors que nous tradons en H1, il va se passer une véritable tempête émotionnelle en vous. Je vous invite à en faire l’expérience juste pour comprendre de quoi il s’agit.

Imaginons, si vous le voulez bien, trois scénarios où nous venons de prendre position avec un biais baissier sur une unité de temps en H1.

Premier cas: nous avons vendu très bas

A force d’attendre une confirmation, nous nous décidons à vendre … juste avant que le prix ne reparte à la hausse !

Durant tout le mouvement de range, nous sommes donc en perte.
De plus comme le Stop Loss (SL) est loin, notre taille de position est petite et même si le prix casse par le bas, nous n’allons pas gagner grand chose …
Au niveau émotionnel, vous êtes dans une situation inconfortable et si vous n’avez pas de plan de trading adapté, vous risquez de fermer la position au pire moment, c’est-à-dire, juste avant que le prix ne reparte dans votre sens ! On appelle cela l’effet porte de saloon ! Exécuté plusieurs fois dans un range, ce phénomène peut vous ruiner !

Deuxième cas: la vente s’est faite sur un niveau intermédiaire

Nous avons pris position un peu plus haut et subissons le flux et le reflux de la vague de prix passant sans cesse d’un état d’euphorie à un état d’inquiétude.

Quand le prix est au-dessus de notre zone d’achat, nous sommes tendus.
Quand il repasse dessous, nous ressentons du soulagement et ne pensons plus à sortir … avant de revoir la position repartir en perte latente et se mordre les doigts de ne pas être sorti avant !
C’est l’ascenseur émotionnel: le pire des scénarios car il nous balotte de l’espoir au désespoir … ce qui nous fait oublier le plan de trading et fait faire n’importe quoi.

Dernier cas: nous avons vendu assez haut

Dans ce dernier cas, nous avons vendu plus haut et sommes la plupart du temps en gain latent le temps du range.

Cette situation est la plus confortable: vous êtes pratiquement tout le temps en gain latent et donc vous ne vous posez pas la question de savoir s’il faut sortir ou pas.
De plus, votre SL proche, vous permet de sortir si jamais le scénario de baisse n’a pas lieu et que le prix repart vert le haut.
Enfin, avec un SL étroit, vous savez que si le prix finit par partir dans votre, sens, alors les profits seront intéressants …

L’art de se mettre en position confortable

C’est bien beau tout cela, mais comment on sait que l’on va être en range dès le départ ?

On n’en sait rien !
Le seul moyen de le savoir est d’en faire l’expérience et de se planter au moins une fois: si vous êtes entré en position comme dans le cas 2, le cas médian, votre plan de trading a du normalement vous faire sortir dès le reflux du prix vers le haut.
Votre scénario s’est en effet invalidé.
A partir de ce moment là, il faut surveiller le prix et déterminer le point maximal du range.
Vous pouvez utiliser par exemple ma technique des vaguelettes qui donne de bon résultats sur ce type de scénario.

Il vous suffit alors de mettre un ordre limité pour entrer à nouveau en position, au meilleur prix et en ayant u nSL proche, comme c’est le cas de notre exemple n°3.

Epilogue

Que va-t-il se passer ? Trois scénarios possibles:

  • Dans le pire des cas, votre prix sort de votre range du mauvais côté et vous sortez en perte.
    Votre biais n’était pas le bon et il ne faut pas insister. Vous avez deux trades perdants d’affilée et le mieux est d’en rester là pour l’instant.
  • Dans le meilleur des cas, le prix part dans votre sens. vous récupérez vos pertes et sortez avec un gain.
  • Dans un dernier cas, le prix continue pendant un bon moment à faire des oscillations dans le range.
    Ce n’est jamais très bon et il vaut mieux sortir de ce type de configuration. le mieux est peut-être d’attendre une dernière oscillation pour compenser la petite perte que vous aviez eu avec le premier trade …

Avec cette technique, vous minimisez les risques de vous laisser submerger par vos émotions et de ne pas appliquer votre plan de trading.

De plus, la méthode en elle même maximalise les gains et diminue les pertes tout en intégrant les différents scénarios de sortie du range. Vous avez donc un système particulièrement rassurant et résilient …

Exemple d’un trade en tendance suivi d’un autre en trading range

 

Et vous, comment gérez vous votre peur du range dans votre trading ? Essayez vous de saisir les mouvements dans un sens et puis dans l’autre pour vous refaire de votre première perte ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

 

Crédit Photo Stocklib / Alphaspirit
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *