In Mindset

L’art subtil du sabotage en trading

Nous sommes régulièrement confronté au sabotage, et parfois même c’est nous qui en sommes à l’origine … y compris dans notre trading !

Au fond que cherchons nous à faire en tradant ?

Nous cherchons avant tout à gagner de l’argent et à satisfaire notre égo au travers de cette réussite.
Certains vont le faire pour le plaisir, le côté jeu du trading.
D’autres vont le faire pour changer de vie et devenir moins dépendant de leur travail qui ne leur plait pas.

Dans le deuxième cas plus que dans le premier, un ennemi insidieux va vous faire obstacle …

L’auto sabotage en trading

C’est une manoeuvre de l’égo.
Quand vous n’arrivez pas à quelque chose, le réflexe de l’égo est de rejeter la faute sur l’extérieur.
Que ce soit autrui ou bien les circonstances, il ne faut absolument pas que l’ego soit mis en cause. Cela menacerait son existence même …

Nous commençons alors à nous plaindre et constatons les bienfaits d’obtenir une oreille compatissante.
Inconsciemment nous nous enfonçons dans ce rôle de victime et finissons par faire ce qu’il faut pour échouer.

Le cercle vicieux est amorcé…

En quoi puis-je être sûr que c’est moi le problème ?

Si vous avez trop de trades perdants à votre goût, essayez cette expérience:
En compte de démo, faites l’inverse de ce qu’il vous semble normal de faire pour gagner.
Ainsi si vous pensez que le trade va être haussier, mettez vous à vendre.
Repétez cela plusieurs fois.

Si vous êtes normalement constitué, vous allez constater que vous gagnez plus souvent !
Pourquoi ? Tout simplement parce que vous faites les choses à l’inverse de votre habitude … et que d’habitude vous perdez !

C’est donc bien en vous qu’est le problème.

Idées reçues fausses en trading

 

Casser le cercle vicieux

Plutôt que de se plaindre, il serait plus profitable de se poser quelques temps et d’analyser pourquoi nous échouons.
Cela peut venir de plusieurs aspects:

    • Tout d’abord le manque de technique.
      Pour résoudre ce point, il suffit de se former.
    • Ensuite le manque d’expérience.
      Là, c’est encore plus simple: il faut pratiquer et accepter d’apprendre de ses erreurs.
    • Le manque de temps à consacrer au trading.
      Il faut alors sans doute changer d’activité et partir plutôt sur du swing trading.
    • Le manque total de compétence voire d’appétence pour cette activité.
      Dans ce cas, il faut l’accepter et se rabattre sur l’investissement pur et simple qui est à la portée de tout le monde.
    • Il y a aussi l’aspect psychologique et les blocages internes:
        • Le doute et les convictions limitantes: peut-on vraiment vivre du trading ? Si oui, pourquoi personne le fait ?
        • La peur de l’inconnu: certains pensent que réussir en trading est trop beau pour être vrai. Ils s’auto-sabotent alors pour maintenir le statut quo et ne pas grandir.
        • La dévalorisation: “De toute façon je râte tout, alors à quoi bon trader ?”
        • La survalorisation à l’inverse: je me surestime et pense que je vais pouvoir résister à la tentation de l’overtrading. Du coup je m’expose trop aux tentations … et échoue !
        • L’ennui: “C’est pénible de rester devant les écrans, je m’ennuie”.

      Dans tous les cas, c’est seulement en prenant conscience de ces biais que l’on pourra travailler dessus.
      Pour casser un biais, il suffit de prouver le contraire. Personne ne vit du trading ? Vraiment ? Il y a pourtant plusieurs traders particuliers qui ont réussi. C’est donc que c’est possible !
      Evidemment cela demande beaucoup de travail sur soi et peut-être qu’il faudra se faire aider pour avancer …

Il existe néanmoins une autre façon d’utiliser le mécanisme de sabotage pour réussir en trading.

Utiliser autrement le sabotage

Nous connaissons tous un grand nombre de méthodes pour atteindre nos objectifs.
Elles sont toutes intéressantes mais se concentrent uniquement sur ce qu’il faut faire quand tout se passe bien.
C’est que l’état d’esprit qui est derrière ces méthodes se targue d’être positif et de ce fait occulte tous les points de blocages sérieux.

D’autres méthodes vont plus loin et intègrent un plan B voire un plan C. Le problème est qu’il s’agit de solutions de secours moins ambitieuses que la solution initiale.
Pire que cela, vous utilisez une partie de votre énergie à prévoir ce plan de secours plutôt qu’à renforcer le plan initial !

Pour moi, il ne faut pas de plan B, il faut se donner les moyens de garantir que l’on va atteindre son objectif principal.
Si vous avez prévu de manger un plateau de fruit de mer, il ne vous viendrait pas à l’esprit d’emporter une boîte de sardines au restaurant !

Ce qu’il nous faut, c’est utiliser l’approche d’un saboteur qui essaierait de nous nuire.
Nous envisagerions alors tous les moyens de nous faire échouer en utilisant au maximum sa créativité.

Fort de ses informations, vous seriez alors à même de savoir où renforcer votre plan pour vous en assurer la réussite.

 

Quel rapport entre le sabotage et le trading ?

En y appliquant cette approche, vous contruireriez ainsi votre plan de trading en ayant pris en compte autant le fait que le saboteur soit le marchéou  qu’il puisse aussi être vous-même.

Ce travail, je ne peux pas le faire pour vous mais je peux vous inviter à lire mon livre dans lequel je développe la méthode de l’auto-saboteur.

Elle ne s’applique pas uniquement au trading et peut être utilisée pour tout autre projet …

Et vous, avez-vous déjà essayé, ne serait-ce qu’en compte de trading de tenter de faire l’inverse de ce qu’il faut pour voir ce que cela donne ?
Vous êtes-libre de nous faire part de votre mindset divergent 🙂 en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo Stocklib / Oleksandr Lytvynenko
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *