In Technique

La Volatilité: risque ou opportunité ?

Nous sommes en pleine période de volatilité: est-ce un risque ou une opportunité pour notre trading ?

Qu’est ce que la volatilité ?

Nous l’avons déjà évoqué en détail dans un précédent article.
Pour en résumer le contenu, la volatilité est la caractéristique dynamique relative d’un marché par rapport à son historique.
Chaque marché a donc une volatilité moyenne avec des pics et des creux de volatilités par rapport à elle.

  • On dit que la volatilité est faible quand le marché évolue doucement sans faire de grande amplitude.
  • Quand au contraire, il évolue dans de grandes amplitudes, on dit que le marché est très volatile.
    • Le marché peut alors soit évoluer fortement dans un sens en momentum. C’est le genre de mouvement que l’on cherche à prendre.
    • Il peut aussi évoluer en mode porte de saloon et c’est là que la volatilité présente un gros risque pour notre capital.

C’est sur ce dernier cas que nous allons nous concentrer.

Les dégâts de la volatilité sur notre capital

Dans une situation de forte volatilité erratique, le risque est d’avoir des forts décalages.
On peut prendre +5% en une journée et -7% le lendemain.
On peut donc se faire mal au capital si on entre au mauvais moment … et mal au moral si le pris repart juste après dans notre sens.

Et il ne faut pas croire que parce qu’on place un ordre au marché, il sera exécuté au prix affiché.
Le décalage est tel qu’il y a du slippage dans l’exécution de votre ordre.
Concrètement il faut servir les ordres au marchés qui étaient avant le votre et rien que l’exécution de ses ordres peut faire décaler le prix.

Vous avez peur de prendre un trade ?

La volatilité: risque ou opportunité ?

Dans ces conditions, la volatilité est clairement un risque !
L’idéal serait d’intervenir quand la volatilité est faible que ce soit en entrée ou en sortie.
Autrement dit, on se synchronise avec la respiration du prix pour entrer en position et on parie soit à la hausse, soit à la baisse.
Si on a raison, on ressort quand la volatilité baisse, sinon notre gentil Stop Loss s’occupe du job à notre place.

Dans l’exemple ci-dessus sur le Mini Dax en H1, je peux décider soit d’acheter ou de vendre à un moment ou les bandes de Bollinger sont reserrées.

  • Si je décide d’acheter, je me fais sortir par mon Stop (aux alentours des 14580).
  • Au contraire si j’opte pour la vente, je suis heureux de voir le prix partir dans mon sens et j’attends que la volatilité se calme (Bandes de Bollinger qui se resserrent) pour sortir (au niveau de la flèche verte).

Comment intervenir quand la volatilité est là ?

Oui mais comment faire quand la volatilité est forte et qu’on souhaite néanmoins se positionner ?
C’est clairement pas recommandé mais si vous y tenez vraiment, il y a un moyen de mettre les chances de son côte pour être exécuté à son prix.

On a vu que le problème est clairement qu’on ne sait pas à quel prix on sera exécuté quand la volatilité explose et que le carnet se vide..
Le mieux est donc de placer un ordre à cours limité sur un niveau de prix où il y a eu du volume par le passé.
Pourquoi ? Tout simplement parce que l’intérêt passé des investisseurs sur ce niveau de prix augmente la probabilité qu’il y ait plus d’intervenants à ce niveau de prix là. Votre ordre aura donc plus de chance d’être exécuté à votre prix.
Et comment on fait cela ? Tout simplement avec le volume par prix qui vous indique précisément là où il y a eu le plus et le moins de transactions.

Un exemple est plus parlant

Voici un exemple sur le Bitcoin. D’un point de vue Stratégie, nous envisageons une continuation de la baisse que nous voyons en M30

L’idée est donc de chercher à se positionner en M5.

La forte volatilité est dangereuse. Si vous entrez sur le point (1) que ce soit avec un ordre limité ou au marché, vous n’êtes pas sûr d’être exécuté au meilleur prix.
On aura tout intérêt à entrer en position sur le point consensuel. Celui marqué par un pic dans le volume par prix (39220$).

L’idée étant bien sûr de viser le prochain POC sur un niveau plus bas.

Bien sûr cela ne règle pas le problème de votre Stop. Il doit rester large afin d’éviter qu’un sursaut ne vous fasse sortir en perte.
La volatilité est forte et que vous ne voulez pas râter ce que vous pensez être une opportunité ? Le mieux est alors de placer votre SL plus loin et d’adapter votre taille de position.
Faites en sorte qu’il corresponde à votre niveau de perte maximal accepté s’il était atteint.

Et vous, tradez-vous les périodes de fortes volatilité ? Et si oui comment vous y prenez-vous ? Vous êtes libre de nous en faire part en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo: Stocklib / Konstantin Sutyagin
Partager l'article:
 
 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.