In Mindset

Prévoir l’imprévisible en trading

Peut-on prévoir l’imprévisible en trading ?

Au cours de ma longue carrière de gestionnaire de risques cyber, j’ai pu prendre conscience de quatre choses:

  • La plupart des sociétés se préparent uniquement à ce qu’elles peuvent envisager comme sinistre.
  • Ce sont les événéments les plus improbables qui ont l’impact le plus important … et durable.
  • Tout ce qui peut se briser ou tomber en panne finira par le faire.
  • Un risque capable de détruire toute votre entreprise de vaut pas la peine d’être pris

Prévoir les sinistres

Pour le premier cas, il y avait clairement un manque d’imagination.
Les risques qui étaient couverts étaient de l’ordre du standard: coupure de courant, incendie, panne de serveurs, virus informatique.
Les événements plus exotiques étaient tout simplement ignorés. Peu probables m’avait-on dit.
Et pourtant, qui aurait pu imaginer il y a encore quelques années qu’on serait tous confinés pour lutter contre un virus ?
Les entreprises incapables de fournir l’infrastructure pour que leur personnel se connecte à distance en furent pour leur frais.

A notre niveau de trader, il faut envisager les scénarios du pire.
Cela va de la simple panne de courant ou d’ordinateur.
Et de se poser la question: est-ce que j’ai un système de secours pour clôturer mes ordres (téléphone) ?
Cela peut aller jusqu’à une incapacité totale de fermer des ordres pour quelques raisons que ce soit.
Dans ce cas, j’ai intérêt à prévoir soit un Stop Loss Garanti soit d’avoir des fonds réduits sur un compte pour limiter la perte totale à quelque chose que j’accepte.
De la même manière, qui aurait pu croire que les contrats futures sur le pétrole auraient pu devenir négatifs et ainsi ruiner et endetter à vie des traders particuliers ?

Idées reçues fausses en trading

Le cygne noir

Si on regarde le déroulement de l’évolution du vingtième siècle, on se rend compte que les personnes suivantes ont impacté toute l’humanité sans aucune commune mesure

  • Adolf Hitler
  • Joseph Staline
  • Mao Zedong
  • Gavrilo Princip (L’assassin de l’Archiduc François Ferdinand ce qui a, dit-on, déclenché la première guerre mondiale).
  • Thomas Edison
  • Bill Gates
  • Martin luther King

Une seule personne peut suffire à changer le cours de l’humanité. En bien, ou en mal.

C’est la même chose pour le trading.
Un seul trade peut vous amener à la ruine totale. Mais nous n’en tenons pas compte tant les probabilités sont faibles.
Pourtant les joueurs du loto misent sur cette probabilité sauf qu’elle est supposée leur apporter la richesse.
Etonnant ce biais de considérer les statistiques comme elles nous arrangent …

L’exemple le plus récent qui m’a marqué en trading est le fait d’avoir vu les contrats futures sur le pétrole devenir négatifs ! (Après ce n’est pas malin de trader des futures le jour de l’expiration des contrats …)
Cela signifie la ruine et même l’endettement à vie pour les investisseurs qui avaient une position ouverte à ce moment là.
Un peu plus loin, c’est la décision de la Banque Nationale de Suisse de décorréler le cours du Franc Suisse par rapport à l’Euro: chute instantanée des marchés avec un gap de la mort. La ruine assurée sans stop loss garanti

La loi de Murphy

Dans un système, le seul élément non protégé mettera inmanquablement le système entier en défaut.
On appelle cela des SPOF (Single Point of Failure) ou encore point unique de faiblesse.
C’est le principe du maillon d’une chaîne: s’il casse, la chaîne casse.
Pour éviter cela, on doit redonder les systèmes critiques et parfois même redonder les redondances.

A notre niveau de trader, il y a déjà la plateforme d’accès au courtier à sécuriser.
Avoir un ordinateur de secours, une ligne internet de repli, un numéro de téléphone pour contacter le courtier.
Cela peut aussi avoir un courtier pour les contrats futures et au autre pour les CFDs. Si le serveur EUREX plante vos accès sur le Dax et que vous avez une position ouverte, vous pouvez alors prendre une position équivalent à la vente sur votre courtier CFD ce qui limitera la casse.

Se relaxer en trading et chasser la pression

Le syndrome de la roulette russe

On arrive au point critique pour les traders 🙂

Pour la roulette russe, statistiquement, les chiffres sont pour nous: on n’a qu’une “chance” sur six d’y rester.
Mais le risque est tellement destructeur que cela ne vaut pas le coup: un coup de feu et tout est fini.

A notre niveau de trader, c’est pareil: prendre des risques avec un effet de levier est sans doute un bon moyen de gagner plus vite de l’argent.
Mais un seul trade perdant et on perd tout notre capital sans espoir de pouvoir se refaire au prochain coup.
Le nombre de traders qui crâment leur compte après s’être (brièvement) vanté de leur succès est à l’image du problème.
Il faut donc faire en sorte d’être dans la capacité de trader si on perd ce trade.
Cela passe par le money management.
C’est la protection la plus efficace contre les aléas des marchés.

Crédit Photo Stocklib / artem skubak

 

Prévoir en trading, une utopie ?

Il faut considérer que chaque trade est potentiellement le dernier. Un peu comme le singe dans son arbre qui repère les alentours pour aller chercher un fruit tombé au sol sans se faire bouffer par un prédateur.
On aura donc tout intérêt à multiplier les petites prises de positions plutôt que de viser “LE” trade qui va changer notre envie.

Tout doit donc être orienté en ce sens.

Cela commence par le risque lui-même:

  • Est-ce qu’on comprend bien ce qu’est en train de faire les marchés ?
    Il faut identifier la tendance de l’unité de temps supérieure et voir comment se comporte le prix au sein de cette tendance dans notre unité d’intervention.
  • Ensuite il convient de comprendre les forces en présence: où se placent les acheteurs et les vendeurs par rapport au prix.
    En gros, on va identifier les supports et les résistances.
  • Enfin il est primordial de savoir ce que l’on va risquer.
    Je parle du bon vieux money management.
    Son rôle est de répondre à la question: quel est le montant maxi que j’accepte de perdre quoiqu’il arrive sur ce trade ?
    De là va découler le positionnement du stop loss et la taille de position.

Dans notre capacité à prévoir les événements futurs (et donc nos gains potentiels), il faut garder en tête que l’ascension ne se fera pas en ligne droite.
Vous allez trébucher sur le chemin. Il y aura des pertes.

La seule solution: prévoir des marges de sécurité.
Faites des compartiments dans vos comptes de trading.
Misez moins que ce qu’il vous semble possible de faire.

“Le but de la marge de sécurité est de rendre les prévisions superflues.”
C’est n’est pas de moi mais de Benjamin Graham.

Vu l’excellence de ce trader d’exception, on ne peut que suivre son conseil avisé …

 

Et vous, quelles sont vos mesures de protection pour éviter de tout perdre ? Ne sont-elles pas une limitation pour vos gains ? Vous êtes libre de partager votre expérience en laissant un commentaire plus bas …

 

Crédit Photo Vignette Stocklib / LP2tudio

 

Partager l'article:
 
 
  

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *