In Mindset

Atteindre la liberté financière avec le trading ?

Peut-on atteindre la liberté financière avec le trading ?

Cet article participe à un carnaval d’articles (plusieurs blogueurs écrivent sur un même thème) proposé par le blog Enseigner La Musique. C’est un blog qui porte sur l’apprentissage et l’enseignement de la musique à travers des cas pratiques sous forme d’articles et de vidéos. J’ai particulièrement aimé les conseils donnés dans l’article “Pédagogie 2.0: Ma vision de l’éducation” dans lequel aborde le sujet difficile de l’apprentissage avec son œil de musicien ce qui donne des idées novatrices qui peuvent servir à tous …

C’est quoi la liberté financière ?

De quoi parle-t-on exactement ?
Pour certains la liberté financière, c’est le fait de ne plus avoir besoin de travailler.
On imagine alors être très riche et vivre en utilisant cet argent jusqu’à la fin de nos jours. Souvent quand on pose la question aux gens “Combien estimez-vous qu’il vous faille pour ne plus jamais avoir à travailler ?” ils répondent 1 ou plusieurs millions !

C’est en fait un peu réducteur. C’est qu’ils estiment que la vie de grand luxe, paquebot, voyages permanents dans des endroits paradisiaques, … vont avec la liberté financière.
J’estime qu’on est libre financièrement à partir du moment où nos rentrées d’argent passifs sont supérieures à nos dépenses.

L’argent passif, c’est de l’argent qui “tombe” sur notre compte en banque sans qu’on soit obligé de travailler: cela peut être des rentes ou autre loyer. Cela peut être également des droits d’auteurs. En revanche à partir du moment où vous travaillez, on ne parle plus de revenus passifs mais de revenus tout courts.

Revenons aux revenus passifs, si on a un niveau de vie modeste, il nous “suffit” de générer 1500 ou 2000 € par mois pour y arriver. Avec un placement annuel à 5%, tout à fait réaliste avec par exemple une SCPI, il “suffit” d’avoir 360 000 à 480 000 €. On est bien loin des millions d’euros dont on parlait tout à l’heure !

Certes, avec une somme de ce niveau, on ne sera sans doute pas en permanence en train de siroter des cocktails au bord de l’eau 🙂 mais on aura la tranquillité d’esprit nécessaire pour faire des choses dont nous rêvons au lieu de passer notre vie à travailler pour que quelqu’un d’autre puisse réaliser son rêve. Et cela, ça n’a pas de prix

En quoi le trading peut nous permettre d’y arriver ?

Si on définit la liberté financière uniquement sur des revenus passifs, on voit immédiatement qu’il n’est pas possible d’atteindre la liberté financière avec le trading car ce dernier requiert de l’implication et du travail.
Et pourtant l’attrait de l’argent facile fait que beaucoup de gens se jettent dans l’activité du trading. C’est d’autant plus étonnant que c’est une activité loin d’être facile !

Si le trading ne peut pas nous fournir la liberté financière en direct, il peut néanmoins nous en rapprocher.
Il faut raisonner en investissement à double niveau:

  • Le premier concerne de l’investissement long terme qui va vous rapporter des revenus passifs: cela peut être l’immobilier (SCPI ou immobilier réel), la Bourse (Dividendes) ou bien encore la création avec des droits d’auteurs dessus.
    La Bourse est différente du trading dans la mesure où l’horizon de placement est différent: la Bourse vise le long terme (plusieurs mois/années) alors que le trading varie entre quelques secondes (Scalping) ou quelques jours/semaines (Swing Trading).
    Dans tous les cas, l’idée est d’immobiliser du capital et de toucher uniquement les intérêts, les dividendes, les rentes ou les droits d’auteur.
    Notre seule obsession doit être d’augmenter ce capital afin qu’il génère des revenus passifs de plus en plus conséquents.
  • Le deuxième concerne justement un moyen plus rapide de générer du capital qu’on va réinjecter dans le premier. On pense bien sûr à une activité salariée mais c’est également là que le trading prend toute sa place.
    Il s’agit de revenus actifs car il convient d’être devant ses écrans pour acheter et revendre à un prix plus important.
    Ce n’est ni plus ni moins que l’activité d’un commerçant classique qui va acheter un article en le revendant avec une marge tout en apportant de la valeur.

Le mythe du trader gagnant beaucoup d’argent facilement est pourtant loin de faire l’unanimité …

Si c’est vrai pourquoi il n’y a pas plus de gens qui tradent ?

Il y a deux raisons principales:

  • Tout d’abord, les gens voient le spéculateur comme un horrible monstre qui s’engraisse sur le dos des autres. C’est vrai que le trading est un jeu à somme nulle et que ce qui est gagné l’est au détriment d’un autre !
    Toutefois le rôle d’un spéculateur est capital. Vous appréciez votre iPhone n’est-ce pas ? Savez-vous ce qui participe à la réalisation de cet outil ? Oui il y a l’entreprise et ses ingénieurs, c’est évident 🙂 mais le nerf de la guerre c’est l’argent.
    Il faut donc qu’il y ait des investisseurs qui apportent leur argent dans Apple pour que l’entreprise développe son produit.
    Or les investisseurs ne mettent durablement leur argent dans une entreprise que s’ils sont sûrs de faire un gain lorsqu’ils revendent leurs actions. Et pour faire cela, il faut qu’il n’y ait pas un grand écart de prix entre le moment où ils passent un ordre de vente et celui où le titre est vendu. Plus cet écart est faible, plus l’acte de revente est rapide et conforme à la valeur de cotation. On parle alors de liquidité d’un titre. Si un titre est illiquide, les investisseurs passeront leur chemin.
    C’est là que les spéculateurs interviennent: en achetant et revendant les titres rapidement, ils lui permettent justement d’être liquide.
  • La deuxième raison est que ce n’est pas si facile que cela de gagner de l’argent !  La plupart des gens vont faire face à leurs émotions et acheter au plus haut pour revendre au plus bas.
    Le schéma suivant résume assez bien ce que pensent les gens qui n’ont pas de plan de trading:

 

Apprendre à gérer ses émotions et grandir avec le trading

La première chose à faire pour appréhender correctement le trading est de changer son Mindset. Il ne faut plus raisonner en discrétionnaire mais sur le long terme.
Qu’est-ce que cela veut bien vouloir dire 🙂 ? Et bien tout simplement qu’il ne faut pas espérer gagner à chaque fois ! Il faut juste faire en sorte de gagner beaucoup plus quand on gagne que ce que l’on perd quand on perd.
Cela implique d’accepter de ne pas avoir toujours raison et donc d’accepter de perdre régulièrement.
On va en effet prendre conscience que sur un nombre suffisamment grand de trades, on est gagnant.

Pour cela il faut élaborer un plan de trading, c’est-à-dire une stratégie qui va exploiter un avantage statistique. On se mettra ainsi en position de gagner sur le long terme.
Le plus dur après c’est d’appliquer cette stratégie car il faut qu’on l’applique sans émotion, comme le ferait un robot.
L’objectif du trader ne devient alors plus de gagner de l’argent mais d’appliquer son plan sans relâche. Un peu comme on le ferait d’un jeu vidéo.
Si on n’applique pas sa stratégie à la lettre, alors on ne sera pas régulier. La loi des grands nombres ne s’appliquera alors pas et on ne gagnera pas d’argent. Tout au plus on reperdra ce que l’on aura gagné avant. Le tout dans un cycle démoralisant de gain et de perte s’équilibrant sans fin …

C’est seulement en étant régulier et en maitrisant ses émotions que les gains arriveront.
L’avantage sera alors double:

  • D’une part vous gagnerez de l’argent et l’injecterez dans votre machine à générer des revenus passifs.
    Le trading vous rapprochera alors de la liberté financière.
  • D’autre part, vous aurez une meilleure maîtrise de vos émotions autant dans le trading que dans votre vie de tous les jours.
    Vous aurez alors grandit avec le trading … ce qui est tout l’objet de ce blog 🙂

Et vous, avez-vous déjà envisagé de devenir libre financière avec le trading ? Vous êtes libre de nous faire partager votre expérience en utilisant les commentaires plus bas …

Crédit Photo Stocklib / Elnur Amikishiyev
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *