Frustration et anxiété en trading

In Mindset

Préférez-vous la frustration ou l’anxiété en trading ?

Voici deux émotions dommageables en trading: la frustration et l’anxiété.
A la base elles découlent toute d’une même émotion racine: la peur.

La frustration

Dans le premier cas, il s’agit de la peur de rater une opportunité (FOMO: Fear Of Missing Out).
Elle nous nous fait généralement prendre le train en marche … juste au moment où le mouvement change de sens.
C’est ce qu’il se passe en général quand vous prenez une cassure de résistance et que vous attendez la confirmation du pull-back pour vous positionner.
Parfois le pull-back n’arrive jamais et le train part sans vous.

Frustration en trading
Et si vous décidez quand même après quelques bougies d’hésitation, et malgré votre plan de trading, à prendre le mouvement, le prix fait un retracement et vous amène en perte latente !

L’anxiété

Dans le deuxième cas, c’est la peur de perdre: c’est ce qui arrive quand votre perte latente est trop importante.
Cela arrive quand vous prenez position juste après une cassure de résistance et que le prix repart dans l’autre sens en faisant un pull-back.
Vous prenez peur et ne laissez souvent pas assez de souffle au prix: vous fermez donc la position, malgré votre plan de trading.

Anxiété en trading
Evidemment, le prix repart dans votre sens  juste après…
Vous cumulez donc à la fois la perte et la frustration d’avoir louper le coche !

Le vrai problème

Dans les deux cas, frustration ou anxiété, c’est le fait de ne pas avoir respecté votre plan de trading qui vous a fait sortir puis entrer à nouveau au pire moment.
Eh oui, c’est la peur qui est derrière mène au côté obscur 🙂

 

Crédit photo Stocklib / sylv1rob1

Dès qu’on ressent cette peur, on se laisse envahir par nos émotions et on perd notre côté rationnel.
Le côté rationnel ? Oui c’est ce petit bout de papier sur lequel figure votre plan de trading ! Vous savez, celui qui ne vous garantit pas de gagner à chaque fois mais sur le long terme, pour peu que vous acceptiez de l’appliquer régulièrement.

Nous ne décidons pas avec notre tête !

Le truc c’est que nous décidons avec notre coeur/nos tripes et non avec notre cerveau.
C’est vrai pour tous les sujets de la vie: vous n’achetez pas une voiture parce qu’elle consomme peu et est fiable: vous l’achetez parce qu’elle vous plait et ensuite vous trouvez des arguments positifs pour justifiez votre choix.
D’ailleurs vous écartez volontairement les éventuels désagréments au moment de l’achat. Ils ne referont surface que plus tard, au moment où vous déciderez de changer de nouveau de voiture …

Philosophie et trading

Dans Matrix Reloaded, l’Oracle le dit à Néo: “Tu n’es pas là pour faire un choix. tu l’as déjà fait ! Tu es là pour comprendre pourquoi tu l’as fait. Je pensais que tu l’avais compris depuis longtemps …”

Quand vous prenez un trade sans plan, vous êtes confronté au même problème: vous allez prendre une position puis essayez de chercher une justification.
Vous allez ainsi chercher une confirmation ou un infirmation dans des unités de temps inférieures et vous mettre à suivre le prix en 100 ticks alors que vous étiez parti sur du daily !

Or ceci est complètement improductif !
Il vous faut comprendre ce point avant de trader: vous devez boucher tous les trous de votre passoire avant d’être capable de recueillir de l’eau !


Cette technique marche aussi mais il faut attendre que ça gèle 🙂

Résoudre le dilemme frustration / anxiété en trading

De deux maux, il vaut mieux sans doute choisir le moindre

Des opportunités en trading, il y en aura toujours ! En revanche votre capital est limité.
Il vaut mieux donc être frustré d’avoir loupé un départ de mouvement et rester en dehors que d’être anxieux de voir les pertes latentes s’accroître et de se demander s’il ne vaut mieux pas sortir malgré ce qu’indique votre plan de trading.
Pour ma part, je préfère donc attendre systématiquement un retracement après une cassure de niveau pour me positionner.
En général, après le signal qui me fait entrer en position, je place un ordre “épuisette” limité qui va me faire entrer en position si le prix revient sur le niveau de cassure.

L’avantage est certain

En agissant ainsi, je me retrouve très rapidement en gain latent si j’ai raison.
De ce fait, je ne psychote pas et suis mon plan.
Je ne subis en effet pas la position inconfortable de la perte latente.
Si néanmoins le prix réintègre le range précédent, mon plan de trading impose de sortir très vite. Cela tombe bien car mes émotions seront en phase avec le plan et j’aurais tendance à vouloir sortir très vite sans perdre trop d’argent …
Et si le prix part sans moi, eh bien tant pis, je ne perds pas d’argent et c’est le plus important …

Eviter de se mettre en position de faiblesse émotionnelle

La vraie clé est donc de faire en sorte que nos émotions ne viennent pas en contradiction avec notre plan de trading.
Pour ce faire il y a deux techniques:

  • Celle que nous venons de voir et qui consiste à se mettre en situation de gain latent le plus vite possible, aussi faible soit-il.
  • La deuxième est de ne pas rester continuellement devant l’écran pour s’éviter une torture émotionnelle:
    Si vous tradez en M15, regardez votre écran seulement une fois toutes les 15 minutes. N’allez pas chercher une confirmation/infirmation en 21 ticks !
    Rassurez-vous, si vous avez correctement positionné votre Stop Loss, votre perte doit être acceptable et selon votre plan de trading, c’est le pire qui doit pouvoir vous arrivez ! Aucune raison d’avoir peur donc
Crédit photo Stocklib / lightfieldstudios
Crédit Photo Vignette: Stocklib / Roman Iegoshyn

Et vous, avez-vous conscience que vos émotions vous posent problème pour trader ? Merci de laisser votre témoignage dans les commentaires plus bas …

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *