In Mindset

Le trade d’ennui

Tout le monde a forcément entendu cette expression: “trade d’ennui”, mais de quoi s’agit-il ? Petit tour d’horizon de la question …

Que fait un marché la plupart du temps ?

R.I.E.N … Quasiment rien !

Quelle que soit l’unité de temps où l’on regarde les courbes de prix d’un titre on constate une chose:
Le prix évolue bien plus souvent en range qu’il n’est en momentum.

En fait, il est même quasiment tout le temps en range et passe très rapidement d’un niveau de range à l’autre.

Regardez n’importe quelle courbe et vous le verrez: en général le prix oscille en range puis passe d’un niveau de range à un autre.

On le voit sur le graphique du Bitcoin en Horaire et en Hebdo ci-dessous. Les ranges sont en jaune.

 

Quel rapport avec la prise de position ?

C’est simple: vous n’avez que 4 possibilités pour prendre position: au début d’un range, à la fin, au début d’un momentum ou à la fin de ce dernier.

  • Dans le premier cas, vous entrez en position mais rien ne se passe pendant un moment: vous décidez de sortir et bien sûr le prix part dans votre sens juste après (classique).
  • Dans le deuxième cas: pour la plupart d’entre-nous c’est l’idéal: vous entrez en position pendant que la volatilité est faible et le prix part juste après.
    Si c’est dans votre sens, bingo, vous avez gagné votre “pari”. Sinon, vous sortez de position avant que ça ne soit la cata.
  • Pour le cas numéro 3: vous entrez juste après un démarrage de break out: vous êtes partagé entre attendre une pause afin que la volatilité baisse et ainsi améliorer vos ratios risque gain et entrer en position tout de suite pour ne pas louper le train.
  • Enfin le cas numéro 4: vous achetez après avoir hésité trop longtemps et le momentum s’arrête vous ramenant soit au cas numéro 1 soit au numéro 2 mais pas forcément dans votre sens.

Le range, un énnemi puissant pour nos nerfs

C’est précisément parce que le range dure un certain temps que nos nerfs sont mis à rude épreuve.
Car il faut voir que pendant cette période, nous sommes en phase de risque: notre trade n’est pas encore sécurisé et pire que tout, notre capital est bêtement immobilisé.
Forcément cela porte sur nos nerfs. Face à l’impatience ou a l’ennui, l’envie de prendre un trade pour avoir l’impression d’agir prend le pas. On finit par oublier le plan !

C’est ainsi qu’on se fait balader comme des portes de saloons. Nous achetons et/ou vendons successivement et pas forcément dans le bon tempo.

Regardez le CAC 40, cela fait près de 4 mois qu’il ne fait rien !
Si vous essayez de placer une position dès qu’il vous semble y avoir un breakout, vous allez être gagnant une journée puis le prix va se retourner et vous allez sortir en perte … avant de recommencer le surlendemain cette voici dans une Vente à découvert.

Comment éviter un trade d’ennui

Quand un prix ne fait rien, eh bien mieux vaut ne rien faire.

Cela paraît paradoxal mais pour moi il vaut mieux être dans le cas numéro 3 que le numéro 2.

Tout simplement parce qu’en 3, on sait qu’on vient de démarrer un momentum !

Dès qu’une amorce de momentum apparait, on se place dans l’unité de temps inférieure pour détecter un mini-range et on se positionne dedans quand la volatilité se calme.
C’est seulement ainsi qu’on pourra prendre le train en marche.

Regardez l’exemple de Solutions 30 qui est très haussier depuis plusieurs mois.

Sur la dernière jambe de hausse, le momentum est long mais il présente une petite phase de pause comme celle qui figure ci-dessous en jaune.

C’est à ce moment là qu’il est intéressant de se placer en Daily. On est certes en range avec un momentum en Hebdo, on met les probabilités de succès de notre côté.

Durant tout le reste du temps, soit on en en phase 1 propre à l’ennui. Soit en phase 4 avec le risque de retournement si on entre trop tard dans la partie.

Ne pas prendre de position, c’est trader

La plupart d’entre-nous somme salariés et nous avons depuis la tendre enfance été baignés dans l’idée que seul le travail est payant:

  • “Si tu ne travailles pas, tu restera pauvre” nous serinait notre professeur de maths.
  • “Travailler plus pour gagner plus” comme disait un de nos derniers présidents.

Les entrepreneurs savent néanmoins qu’il peut y avoir des semaines sans rentrées d’argent et puis une seule affaire qui vous paie le trimestre.
En trading, c’est pareil! Il ne faut pas croire que c’est seulement en agissant que nous allons gagner de l’argent.
Ne pas prendre un trade, c’est également sauvegarder notre capital si ce trade est perdant !
Que ce soit l’impatience ou l’ennui qui soit en cause, il nous appartient à nous seul de faire la part des choses et de savoir quand prendre un trade.

Et vous, prenez-vous vous aussi des trades d’ennuis … avant de vous en mordre les doigts ? Vous êtes libre de partager vos expériences sur ce sujet en laissant un commentaire plus bas …

Crédit Photo: Stocklib / Andriy Popov
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *